Je souhaite...

Conseils de psy

Difficile d’être parent d’enfant à haut potentiel !

/ Par Catherine Devreux / Vivre ensemble

Difficile d’être parent d’enfant à haut potentiel !

En tant que maman de quatre enfants HP, Catherine Devreux, psychologue à l’asbl Relaxeau a aussi vécu ces difficultés. Remises en question permanente, attente du retour d’un enfant en souffrance après l’école, mots récurrents dans le journal de classe, dépression de l’enfant, colères, violence, fugue, échecs,…

Pourquoi cette souffrance de l’enfant à haut potentiel ?

L’enfant se sent différent, décalé en permanence avec ses pairs et il est profondément différent : il vit tout de manière extrême, la communication est parfois difficile, il ne vibre pas pour les mêmes raisons que les autres enfants. Ces enfants ressentent aussi que l’enfant HP est différent, mais ils ne savent pas non plus pourquoi. La différence a toujours fait peur. L’enfant HP peut vivre le rejet, que ce soit dans l’indifférence des autres, dans le harcèlement ou simplement dans un regard. Il ne comprend pas la raison de ce rejet. L’enfant HP peut aussi très tôt développer du faux self. Toujours essayer de correspondre aux attentes des autres. Les relations deviennent alors très fatigantes. L’enfant paraît avoir pleins d’amis mais il est miné de l’intérieur.

Les enseignants aussi ont des difficultés avec ces enfants. Certains sont considérés comme hyperactifs, d’autres comme des enfants autistes. Cela variera d’une année à l’autre : si cela « passe » avec l’enseignant, l’enfant sera vu comme « super intelligent, en avance, hypersensible… », si par contre la relation est plus difficile, l’enfant HP pourra être catalogué négativement, parfois même avec une demande d’orientation vers l’enseignement spécialisé. Ces enfants ne sont pas faciles à gérer, ils remettent tout en question, ne comprennent pas des questions simples, ils sont vraiment différents.

Déscolarisation ?

Si l’enfant est tellement en souffrance à l’école, se pose souvent la question de la déscolarisation. Déscolariser un enfant est un risque énorme. On évite à l’enfant d’apprendre à se sociabiliser. C’est également le rôle de l’école : apprendre à l’enfant à vivre avec ses pairs. En permettant à son enfant d’étudier à la maison, on lui permet de fuir cette difficulté relationnelle.

L’asbl Relaxeau est actuellement en relation avec l’école Montgomery à Bruxelles afin d’essayer de proposer une scolarisation des enfants HP qui décrochent en primaire. Le but n’étant pas de les retirer du système définitivement, mais juste de leur permettre de reprendre pied, de retrouver confiance en eux pour pouvoir retourner le plus tôt possible dans la filière classique.

Comment alors aider ces enfants et ces parents en souffrance ?

1° Poser un diagnostic correct du haut potentiel

2° Comprendre quel est son mode de fonctionnement, les difficultés, les ressources. Retrouver confiance en soi.

3° Comprendre le mode de fonctionnement de l’école/du monde.

4° Arriver à s’adapter dans ce monde si différent.

C’est possible ! Aujourd’hui de plus en plus de personnes HP venant consulter retrouvent foi en l’avenir.

 

Catherine Devreux

Portrait de catherine.devreux@gmail.com

Catherine Devreux

26a rue du Drabe - 1440 Braine-le-château
Articles publiés : 11