Je souhaite...

Conseils de psy

Obésité et surpoids: quelles solutions?

/ Par Sally Das / Mal-être

Obésité et surpoids: quelles solutions?

Selon l'OMS, on considère un individu dont l'IMC est égal ou supérieur à 25 en surpoids et un IMC de 30 ou plus en obèsité. 640 millions d'adultes étaient touchés par l'obésité dans le monde en 2016 et 124 millions d'enfants (Créapharma). Ce nombre devrait augmenter au fil des années. 

Loin des chiffres et des pourcentages, ces individus: enfants, adolescents et adultes sont en souffrance physique. Des maladies cardiovasculaires, des maladies chroniques, des troubles articulaires, des difficultés de sommeil ou respiratoires peuvent apparaître chez ces patients... Ces souffrances physiques ne sont pas les seules, les souffrances psychiques font également partie de leur quotidien...! 

Différentes études ont montré des conséquences psychiques chez ce public présentant des problématiques de poids: de l'anxiété, de la dépression, un manque de confiance en soi, une estime de soi basse, des complexes divers, une acceptation difficile de leur corps et d'eux-même. Ces facteurs ont également un effet sur leur vie sociale, familiale et professionnelle.

Certaines personnes obèses ou en surpoids restent celibataires, tant il est compliqué pour elles d'aller vers les autres, de faire apprécier un corps avec lequel on a du mal à vivre soi-même. Nombreuses sont les personnes en surpoids qui se disent discriminées par leur poids lors d'entretien d'embauche car les employeurs craignent des soucis physiques et de l'absentéïsme dans le cadre d'un engagement.

La discrimination semble bien présente et ressentie chez les individus obèses et en surpoids. De l'école à la vie familiale et professionnelle, la vie n'est pas un long fleuve tranquille pour ces personnes! La grossophobie dans notre société ne les aide pas non plus d'un point de vue social. 

Quelles solutions pour diminuer leur poids? Les régimes mais qui ont parfois des effets yo-yo, un suivi diététique, un coaching sportif,...

Une solution proposée par la médecine actuelle pour régler la problématique physique est l'opération: by-pass, sleeve, anneau,...Ces opérations permettent aux patients de diminuer leur poids, ce qui semblerait régler tous les soucis!

Mais encore faut-il accepter cette nouvelle image de soi. L'individu qui a toujours vécu en surpoids, qui a toujours fréquenté des magasins grandes tailles et qui a toujours vécu d'une certaine manière, voit son quotidien complètement bouleversé. Comme une renaissance, un nouveau corps, de nouvelles habitudes de vie, il y a de quoi être perturbé n'est ce pas? 

Bien souvent, l'individu, en se regardant dans le miroir perçoit toujours le corps qu'il avait en pré-opératoire, il se voit toujours "gros", même s'il passe de la taille 50 à la taille 38, pour cette personne, cela n'est pas normal, il a l'impression de voir quelqu'un d'autre dans le miroir. Mais qui est-ce? Cette personne n'est pas moi? Qui suis-je maintenant? La problématique est de pouvoir accepter ce nouveau corps et cela est toute la difficulté du processus du patient doté d'un nouveau corps qui risque des problèmes identitaires et de nouveaux problèmes psychiques.

Certains pourraient penser que c'est simple: un corps pose souci, on le modifie par soi-même ou via la médecine et hop, c'est reparti, tout est réglé et donc tout va bien se passer! C'est loin d'être le cas. C'est tellement peu simple que certains patients se suicident quand le mal-être profond n'est pas géré. Parfois, ce nouveau corps modifie même profondément l'individu qui devient une autre personne, séduit, prend confiance, ce renouveau engendre alors des infidélités, des ruptures afin de vivre une vie qu'on a pas vu vivre autrefois dans cet ancien corps. 

Il est donc important de pouvoir soutenir ces patients, quelque soit leur âge, que leur mal-être soit dû à une non-acceptation de leur corps , à un suivi pré ou post-opératoire ou à d'autres problématiques afin de les aider à accepter leur nouvelle image ou à travailler avec eux différents facteurs psychiques causés ou résultant de leur surpoids et de leur obésité. 

 

Sally Das -  Psychologue, Psychologue clinicien(ne), Psychothérapeute, Formateur/trice

Sally Das

Rue Enfer 42 - 7120 Estinnes au Val
Articles publiés : 18

Type : Psychologue , Psychologue clinicien(ne) , Psychothérapeute , Formateur/trice
Spécialités : Soutien , Thérapie brève systémique , Thérapie brève , Thérapeute du couple , Tests d'orientation , Testing , Soutien , Thérapie cognitivo-comportementale , Psychothérapie psychanalytique , Thérapie centrée sur la personne , Psychologie positive , thérapie systémique , Thérapie orientée solution , Thérapie familiale , Thérapie familale systémique , Psychosomatique relationnelle , Conseil , Diagnostic , Communication non violente (CNV) , Art-thérapie , Prévention et traitement du Burn-out , Guidance parentale
Problématiques : Addictions , Alcoolisme , Angoisse d'abandon , Angoisses , Anorexie , Anxiété , Assertivité , Boulimie , Burn-out , Confiance en soi , Cyberdépendance , Dépendance , Dépression , Deuil , Drogue , Emotion , Estime de soi , Fatigue chronique , Harcèlement , Haut potentiel , Hyperactivité , Jalousie pathologique , Jeu pathologique , Manipulation mentale , Pervers narcissiques , Phobie , Prise de parole en public , Problèmes de couple , Problèmes d’éducation , Problèmes liés au travail , Problèmes scolaires , Problèmes sexuels , Stress , Stress post-traumatique , Tabagisme , Toxicomanie , Traumatismes , Troubles alimentaires , Troubles de l'adaptation socio-culturelle , Troubles de l'attachement , Troubles de l'identité , Troubles de l'identité sexuelle , Troubles de l’attention (TDAH) , Troubles du sommeil , Troubles obsessionnels compulsifs (TOC) , Violence
Publics : Adulte , Ado , Enfant , Couple , Famille , Groupe