Je souhaite...

Conseils de psy

Le mariage et la psychanalyse

/ Par Jean-Luc Deconinck / Vivre à 2

Le mariage et la psychanalyse

 

 -Auparavant le mariage était censé être un contrat social et financier destiné à remplir des fonctions pour la personnalité.

  -"Le nouveau mariage constitue un centre de forces, où les partenaires s'apportent mutuellement soutien et vigueur, stimulant aussi les autres dans une tâche entreprise en commun." (Pierrakos E. Créer l'union, Ed. Mots en toile, 2009)

 L'amour donne du vent dans les voiles, rend heureux, apporte équilibre et la complicité apporte sérénité.

- En amour en exposant son corps, son cœur, le risque est d’être confronté à la douleur des blessures ou à la beauté chez la personne.

 Le désespoir d’un homme enchaîné à un amour fusionnel.

 Choisir une personne très différente de soi, cela a plus d'un intérêt que d’être fusionnel.

 C’est un plus grand voyage.

S’intéresser à la pensée de l’autre, et ressentir le plaisir que l’autre peut trouver. Tenter de nouvelles expériences.

Nous sommes dans l'art du sensible, dans le charnel et dans l'humain.

"Le désir d'assurer sa descendance est un élan..., la responsabilité offerte par la contraception est écrasante... L'horloge biologique tourne." (Fumey, G. In La Vie 10-16/12/2015).

- Les hommes dans leur inconscient se meurtrissent par leur incapacité à porter la vie.

 L’ambition professionnelle si fréquente vient de cette sorte de vide existentiel.

-Se tourner alors vers Freud et la psychanalyse : pour se mettre les plaies à vif afin de chasser les névroses. Sentir nos failles sur le socle de notre bonheur intérieur. L'analyse est en creux par rapport au vide. Elle répare par les pleurs vers la plénitude. Les associations d’idées sont aussi libres que leur manière.

 Si c'est intériorisé, ça donne des blessures.

 Et la protection ne protège de rien.

- Les 3 sentiments: la culpabilité, la jalousie, l'abandon mènent à la douleur, sauf à se remettre en question.

 D’autres courent après le stress de peur de le perdre. Ne pas regarder la douleur en face, fuir la souffrance et ainsi sa vie. Déraisonnant, ils croient dangereux de lâcher. Les refrains qui tournent en boucle dans la tête : demandons-nous quelle est la vraie souffrance qui les habite et ne se dit pas en clair, mettons des mots sur les sens réels de leurs propos, derrière les répétitions quelle est la cause du désespoir ?

 Une dépression peut avoir un impact sur le physique de quelqu'un.

 Le fantasme de drame alors donne des idées de souffrance au patient, il peut aussi y identifier de l'authenticité.

 Parler de ce qui ira permet d'aller vers le meilleur. S'écouter donne de la confiance. C'est à accepter, avec ses sens, ses phrases.

 La qualité de la relation d’écoute est tellement rare que le patient la vivra peut-être pour la 1ère fois.

 Le subtil est une qualité principale, un style, un art dépouillé et empathique. Pleinement là, le lieu compte peu. Le psychanalyste dit le possible, souligne l'essentiel, pour contenir et accueillir en douceur. Présent à la respiration. Traduisant en paroles les émotions contrastées et extraordinaires.

J'ai aiguisé ma capacité d'écoute et le don pour lire dans le cœur, une vraie douceur, chaleur et une grande humilité, savourant la vie et l' instant présent, cultivant le bonheur, j'ai appris le bonheur au contact de mes parents.

Je me centre sur l'instant présent, mon souffle, mon corps, les sons qui m'arrivent. L'inconscient se sent exister et être vivant. Le risque c'est aussi le plaisir de la vie, une légèreté de savourer.

 La douleur est si proche du plaisir.

"L'amitié atténue également l'impact des mauvaises expériences... Une pluralité d'amitiés ''vaccine'' contre les conséquences néfastes des différents types d'agression, notamment l'intimidation et l'exclusion".

Jean-Luc Deconinck

Extrait du livre à paraître : "La somatopsychothérapie."

 

Portrait de jldeconinck@yahoo.fr

Jean-Luc Deconinck

62, Clos du Sadin - 1420 Braine-L'Alleud
Articles publiés : 5

Type : Psychologue , Psychothérapeute
Spécialités : Testing , Thérapie cognitivo-comportementale , Thérapie centrée sur la personne , Thérapie brève systémique , Thérapie brève , Tests d'orientation , Soutien , Shiatsu , Relaxation , Thérapie cranio-sacrée , Thérapie en marchant , Watsu , Thérapie familale systémique , Thérapies somato-émotionnelle , Thérapies intégratives , Thérapies énergétiques , Thérapie psychocorporelle , Thérapie familiale , Analyse transactionnelle , EMDR , EFT , Ecothérapie , Diagnostic , Communication non violente (CNV) , Communication interculturelle , Art-thérapie , Ethnopsychiatrie , Programmation neuro linguistique (PNL) , Gestalt-thérapie , Massage , Haptopsychothérapie
Problématiques : Troubles de l'adaptation socio-culturelle , Problèmes liés au travail , Problèmes scolaires , Problèmes sexuels , Radicalisation , Stress , Stress post-traumatique , Tabagisme , Traumatismes , Troubles alimentaires , Problèmes de couple , Troubles de l'identité , Troubles de l'identité sexuelle , Troubles de l’attention (TDAH) , Troubles du sommeil , Troubles obsessionnels compulsifs (TOC) , Violence , Problèmes d’éducation , Prise de parole en public , Alcoolisme , Dépression , Angoisse d'abandon , Angoisses , Anorexie , Anxiété , Assertivité , Boulimie , Burn-out , Confiance en soi , Cyberdépendance , Dépendance , Phobie , Drogue , Emotion , Estime de soi , Fatigue chronique , Harcèlement , Haut potentiel , Hyperactivité , Jalousie pathologique , Jeu pathologique , Manipulation mentale , Pervers narcissiques
Publics : Adulte , Ado , Enfant , Couple , Famille , Groupe