Je souhaite...

Conseils de psy

Bien vivre son divorce

/ Par info psy.be / Problèmes de couple

Bien vivre son divorce

Quand une relation de couple prend fin, nous traversons toute une gamme d'émotions intenses : la tristesse, la colère, la peur d'un avenir incertain ou de la solitude.
La confusion concernant les nombreuses décisions que vous aurez à prendre et un sentiment d'échec face à la perte de vos projets et rêves futurs domineront sans doute.
En Belgique, selon les statistiques natioanles, il y a actuellement 4 mariages (environ 40000/an) pour 3 divorces (environ 30000/an). Cela augmente depuis 5 ans. Notez aussi que 40% des enfants vivent ensuite avec leur mère.
En 2003, on comptait 75% de divorces par consentement mutuel pour 25% pour causes déterminées.
Enfin, l'année fatidique ne se situe plus à 7 mais bien à 4 ans de mariage!

Souvent une question nous obsède : la séparation est-elle vraiment la bonne solution ?
Avant de partir éventuellement, il vaut mieux essayer de mettre des choses à plat avec son partenaire.
Comprendre d'où peut venir un éventuel manque de communication, manque de complicité, manque d'amour.
Une première étape consiste à trouver ensemble des solutions qui soient raisonnables pour les deux.
Mais si le constat est pour l'un et l'autre, qu'il n'y a vraiment plus d'amour dans le couple, et bien, il faudra avoir le courage de partir avec la certitude d'avoir tout tenté pour que ça marche et de n'avoir par conséquent, rien à regretter.
Souvent cette période de réflexion s'élabore avec l'aide d'un psychothérapeute de couple.

La façon dont vous déciderez d'aborder la séparation sera très importante car elle aura un effet sur le reste de votre vie.
Essayez de considérer la séparation comme une occasion de réexaminer vos capacités, vos atouts et vos rêves, et d'apporter les changements nécessaires pour vivre une vie nouvelle, bien remplie et enrichissante.

Séparation ou rupture ?
Autant la rupture est quelque chose qui nous tombe dessus de manière unilatérale, autant une séparation est un processus qui peut s'envisager à deux.
La rupture est une décision souvent unilatérale, une véritable castration alors que la séparation se parle et ouvre vers des horizons nouveaux.
Après une rupture qui a pu s'avérer traumatisante, il arrive souvent que l'on amplifie son angoisse et ses inquiétudes en se projetant dans l'avenir alors que l'on n'a pas encore pris le temps de faire complètement son travail de deuil.
La rupture est une forme de mort. C'est tout à fait vrai. Mais c'est aussi l'occasion qui nous est donnée pour aller chercher au fond de nous-même des ressources, des capacités que nous nous ignorons souvent.
Il faut aller au bout de ce travail sur soi, regarder le monde autour de soi, le respirer, vivre l'instant présent.
Il faut savoir se donner le temps et ne pas anticiper sur l'avenir.
La peur que l'on ressent à se retrouver face à face avec soi-même est souvent plus conséquente chez les personnalités dépendantes.
Si la rupture est la conséquence de blessures (tromperie, mépris, domination,...), vous mettrez probablement plus de temps pour vous reconstruire.

Quelques conseils

Vis à vis de vos enfants ;
- Parlez vrai à vos enfants en expliquant que vous allez vous séparer parce que vous n'êtes plus amoureux l'un de l'autre.
Avec les jeunes enfants, faites la comparaison avec leurs petits copains. Parfois, ils s'aiment, parfois plus, c'est la vie.
- Expliquez- leur que vous resterez toujours leurs parents, que si l'homme et la femme se séparent, le père et la mère resteront toujours présents pour prendre les décisions ensemble.
- Dites leur aussi que vous ne regrettez pas qu'ils soient nés. Qu'ils sont nés du fruit de l'amour, d'une époque où le couple s'aimait vraiment.
- Laissez-les aussi exprimer librement toutes leurs émotions et accueillez-les.
- Ne jugez ou ne dénigrez jamais l'autre parent ! Quand on descend un parent, l'enfant descend également d'une marche sur l'échelle de l'estime de soi. Soyons donc des parents responsables !

Les enfants peuvent tout à fait se reconstruire après la séparation de leurs parents pour autant qu'ils sentent que les parents continuent à se respecter mutuellement.
Bien sûr que le processus de deuil prendra du temps et que l'enfant aura encore longtemps le fantasme de voir ses parents à nouveaux amoureux et réunis sous le même toit mais il pourra continuer à grandir sainement.

Vis à vis de vous ;
- Parlez de ce que vous ressentez auprès des personnes en qui vous avez confiance
- Réglez vos problèmes financiers et de garde d'enfants avec l'aide d'un tiers si vous vous sentez abusé. Des médiateurs conjugaux sont là pour vous aider.
- Gardez le dicton suivant à l'esprit : «Une journée à la fois».
- Prenez le temps pour retrouver des nouveaux repères et ne prenez pas de décisions hâtives.
- Demandez de l'aide professionnelle si vous en avez besoin. En plus de la séparation et du divorce, vous ferez face à de nombreux problèmes juridiques et émotionnels et vous aurez peut-être besoin d'aide professionnelle.

En conclusion
Pour qu'une relation se construise, il faut que les deux partenaires décident de s'unir. Pour la déconstruire et se séparer, il suffit que l'un décide de ne pas aller plus loin.
C'est la règle dans les relations, ne l'oublions jamais. Sortir d'une relation de couple reste un choix de liberté.

Portrait de psy.be

info psy.be

Avenue Jupiter 7 - 1450 Chastre
Articles publiés : 478