Je souhaite...

Conseils de psy

L'apprentissage de la propreté

/ Par info psy.be / Enfants

L'apprentissage de la propreté

A partir de quel âge, engager son enfant, vers l'apprentissage de la propreté ?

En terme d'âge, il n'existe aucune règle précise en la matière. Chaque enfant a un développement neuromusculaire différent, ce qui explique que chacun est différent devant la capacité à contrôler ses sphincters. Généralement la maturation du système (la myélinisation) est un peu plus rapide pour les filles que pour les garçons. Cela n'a donc aucun sens de comparer un enfant à un autre dans ce registre avec des réflexions du genre : « regarde Gérald lui, il y va sur le petit pot. Et toi alors? »
Un repère tout de même ; lorsqu'un enfant arrive à grimper seul une échelle ménagère en se tenant par les deux mains aux barreaux et à en redescendre de la même manière signifie qu'il dispose des compétences physiques nécessaires au contrôle sphinctérien. Pour ce qui est d'être prêt psychologiquement à s'engager vers la propreté, c'est une autre affaire !

Comment amorcer cet apprentissage ?

Apprentissage ne rime pas avec dressage ! Le rôle du parent consiste à accompagner son enfant vers la propreté, au rythme singulier de celui-ci. Il s'agit bien de proposer, d'inviter son enfant à aller sur le petit pot mais certainement de l'y contraindre et encore moins de manière systématisée de 10h10 à 10h30 et de 14h à 14h20 ! Comme pour nous adultes qui nous rendons aux toilettes lorsque le besoin apparaît, l'enfant a le droit, aussi, au respect de son rythme individuel.
Il en va de même au niveau du respect de son intimité dans ces moments de bienséances. Evitons en crèche d'imposer des séances collectives de petit pot…

Quel statut donner aux matières fécales et urinaires ?

S'extasier devant le « joli caca » de son chérubin comme devant un tableau de Van Gogh, revient à sacraliser l'objet de sa digestion. Souvent on entend des phrases du genre : « regardez le beau caca, qu'il m'a fait, dans le petit pot ». Comme si on faisait caca pour l'autre ! Un cadeau pour maman ou papa… Avant le cadeau était emballé dans un emballage cadeau – le lange – qui allait finir sa course dans les poubelles. Maintenant le cadeau est dans le petit pot, il va finir sa course dans les waters et disparaître d'un coup de chasse d'eau ! L'enfant très attentif à la logique des choses n'y comprendra plus rien du tout ! Ne surestimons donc pas la valeur de ces matières fécales aux odeurs souvent fétides. Valorisons plutôt l'enfant pour son audace dans son apprentissage, pour ses tentatives à contrôler les choses.

Apprendre la propreté à la crèche ou la maison ?

Si votre enfant est à la crèche ou chez une accueillante à domicile, n'hésitez pas à parler aux professionnels de la question de l'apprentissage de la propreté. Essayez dans la mesure du possible d'être partenaires dans ce projet et d'avoir des attitudes communes dans la manière de gérer cette délicate question.

Comment réagir face aux éventuels « accidents » de l'enfant ?

Lors de l'apprentissage de la propreté, il n'est pas rare que l'enfant perde de temps en temps le contrôle des opérations ; ce sont les petits accidents. Soyons indulgents, ne dramatisons pas les choses et surtout ne traitons pas l'enfant de bébé sous forme de moquerie !
Se fâcher sur son enfant lors d'un oubli sphinctérien peut générer des situations de blocage psychologique : constipation, refus catégorique d'aller sur le petit pot,… Dans des cas pareils, la parole rassurante, le jeu et le temps seront probablement les meilleurs outils afin de lever ce blocage.
Pour certains enfants, l'élimination des matières fécales peut être vécue comme une véritable perte personnelle, comme une amputation corporelle. Dans ce cas, essayons de lui expliquer poupée ou dessin à l'appui, la logique de la digestion et de l'expulsion alimentaire.
Bien souvent, les accidents ont lieu lorsque l'enfant est pris dans ses activités ludiques. Pour l'aider à éviter ce genre d'oubli, nous pouvons lui demander de temps en temps, s'il ne doit pas aller sur le petit pot pour faire pipi (fonction de rappel).
Si les accidents se multiplient, cela indique probablement que l'enfant n'est pas encore tout à fait près à exercer ce contrôle. On peut dès lors lui proposer de remettre les langes et de réessayer d'ici une ou deux semaines, tout en dédramatisant la question.

Etre prêt pour rentrer à l'école maternelle ?

Nombreuses sont les écoles maternelles qui exigent que l'enfant soit « propre » pour y rentrer.
Parfois l'objectif des parents est de l'y mettre dès deux ans et demi. C'est quelque fois prématuré. Certains seront prêts, d'autres pas. Il faut pouvoir l'accepter, sans jugements de valeurs et parfois postposer de quelques mois l'entrée à l'école.
A chacun son rythme, pas de panique et de toute façon il ou elle sera propre tôt ou tard !

 

 

Dimitri Haikin

 

Portrait de psy.be

info psy.be

Avenue Jupiter 7 - 1450 Chastre
Articles publiés : 479