Je souhaite...

Conseils de psy

Les réveils nocturnes d'un jeune enfant

/ Par info psy.be / Enfants

Les réveils nocturnes d'un jeune enfant

Pourquoi votre enfant a t'il un sommeil perturbé depuis sa naissance ?

C'est très difficile à comprendre ! Vous indiquez dans votre courrier que votre enfant a toujours connu des nuits perturbées depuis sa naissance difficile. Vous semblez donc y voir un lien de cause à effet. Votre hypothèse est en tout cas très intéressante car il arrive souvent qu'une souffrance à la naissance génère chez l'enfant et…chez ses parents un sentiment d'insécurité important et des peurs partagées. Ne sachant pas ce que vous avez vécu ensemble lors de la naissance de votre petit garçon, je ne peux pas aller beaucoup plus loin mais cependant je vous invite à lui expliquer avec des mots, ce qui c'est passé lors de sa venue au monde et que vous nommiez les émotions et les sentiments qui étaient les vôtres lors de cet évènement. Lui parler de ce vécu précoce devrait avoir pour effet de l'apaiser car c'est du passé maintenant qu'il a grandit.
Les jeunes enfants comprennent très bien quand on leur parle « vrai » avec conviction et bienveillance.

Comment comprendre qu'il a cependant bien dormi pendant trois semaines ?

Ce serait intéressant de se replonger dans ces trois merveilleuses semaines de répit afin de voir si les conditions d'endormissement et de sommeil de votre enfant étaient semblables ou non durant cette période ? Avez-vous conservé le même rituel de mise au lit ? A t'il dormi au même endroit ? Est-ce que quelque chose aurait changé dans son environnement familial ?
Est-ce à la fin de la troisième semaine, lors d'un réveil que vous lui avez donné un biberon de lait et qu'il a conservé cette habitude de vous faire lever pour lui donner à boire ?
Cela semble évident que pour lui, le bénéfice principal de ces réveils nocturnes c'est de retrouver le confort affectif de sa mère ! Peut-être a t'il encore besoin de votre présence ainsi la nuit pour se « re-sécuriser ». C'est dur pour vous mais cela évoluera très certainement en grandissant.

Continuer à lui donner à boire la nuit ?

Je pense qu'il faudrait arriver à briser ce rituel pour que vous puissiez retrouver des nuits un tant soit peu réparatrices. Mais comment faire pour que votre enfant ne vive pas cela comme un abandon ? Voici deux idées à explorer ;

- Préparez lui un biberon d'eau ou de tisane que vous laisserez à la tête de son lit de manière à ce qu'il puisse boire tout seul quand il aura envie. Cela peut fonctionner si vous lui expliquez bien que vous êtes très fatiguée, que vous l'aimez mais que vous avez besoin de dormir toute la nuit pour bien vous occupez de lui la journée, que dorénavant il pourra gérer cela tout seul, que vous lui faites confiance, qu'il y arrivera. S'il se réveille et qu'il vous appelle, rappelez-lui que son biberon est près de lui, qu'il peut le prendre et boire. Essayez de tenir cette position claire et ferme quelques temps.

- Vous pourriez aussi – pour autant que ce soit possible – proposer au père de l'enfant de prendre le relais et d'essayer de gérer cette situation avec votre fils. Il faudrait qu'il lui dise clairement que sa maman dort et que c'est avec papa qu'il va régler cela, que sa maman est très fatiguée et que sous aucun prétexte, on ne la réveillera. Souvent les pères s'en sortent très bien dans ce genre de situation car cela provoque un effet de surprise sur l'enfant et cela permet de « trianguler la relation », de sortir l'enfant d'un état de dépendance à sa mère.

S'agit-il d'un problème réellement inquiétant ?

Certainement pas pour le développement futur de votre enfant car vous écrivez dans votre courrier qu'il se développe bien, qu'il progresse beaucoup depuis quelques semaines. C'est cela qui est important ; qu'il joue, qu'il explore le monde qui s'offre à lui et qu'il sente votre joie d'être sa mère !
De plus, bientôt, vous allez déménager, disposer de davantage d'espace, votre fils aura sa chambre pour dormir et probablement que tout deviendra plus facile pour tout le monde.
Courage !

info psy.be -  Psychologue, Psychologue clinicien(ne), Psychothérapeute, Coach, Sexologue, Praticien(ne) bien-être

info psy.be

Avenue Jupiter 7 - 1450 Chastre
Articles publiés : 479