Je souhaite...

Conseils de psy

Masser les futures mamans ?

/ Par info psy.be / Massage

Masser les futures mamans ?

Concevoir un enfant est une grande joie. Mais la grossesse s’accompagne souvent de petits tracas physiques et émotionnels. Le poids du bébé qui vient s’ajouter à celui de la mère (accompagné parfois un petit « bonus »), modifie son centre de gravité et partant, sa posture, tout en imprimant à sa colonne vertébrale, ses articulations, ses tendons et ses muscles des contraintes inhabituelles qui peuvent engendrer de l’inconfort voire des douleurs.

Circulation sanguine et lymphatiques perturbées, rétention d’eau, jambes lourdes et gonflements font aussi partie des désagréments potentiels de la gestation. Autant de petits bobos qui peuvent très simplement et très efficacement être soulagés par un massage adéquat.

Le massage latéral, ciblé sur les structures osseuses, articulaires, fasciales et musculaires est particulièrement adapté à la future maman qui ne peut plus s’allonger sur le ventre et souffre parfois également couchée sur le dos. Libérant l’épaule et la hanche du contact de la table, la position en chien de fusil permet de travailler ces articulations avec une grande facilité, de même que la colonne vertébrale et les  muscles paravertébraux. Mobilisations douces et étirements viennent dénouer les articulations soumises à rude épreuve tandis que des mouvements de drainage enveloppant activent le retour sanguin et la circulation de la lymphe.

Mais la grossesse est aussi une période de chaos émotionnels : la joie de préparer la venue d’un bébé est souvent mêlée à l’appréhension d’une expérience inédite et des nouvelles responsabilités qui se profilent à l’horizon.  Le tout exacerbé par  un bouillonnement hormonal. Pouvoir littéralement poser son corps,  déposer  ses soucis, reposer son esprit, être totalement prise en charge, touchée avec attention et débarrassée de ses tensions apporte à la femme enceinte un immense apaisement, en plus du relâchement physique des tensions musculo-squelettiques.

Que le bien-être de la future  maman rejaillisse sur celui du bébé à naître est incontestable. De nombreuses études ont montré que le massage provoque la libération d’endorphines et d’ocytocine (deux hormones liées au plaisir), une diminution du stress et de l’anxiété et une amélioration de l’immunité. Il est évident que l’enfant à naître, lové dans le corps de sa mère, ne peut que profiter lui aussi de tous ces effets bénéfiques.

Couchée sur le côté dans une position semi-fœtale très sécurisante, procurant qui plus est une grande intimité avec l’enfant qu’elle porte, la femme enceinte peut  au mieux savourer ces moments de bien-être hors du temps qui la mèneront  avec un peu plus de sérénité, au terme de sa grossesse, à mettre au monde un bébé tout aussi zen qu’elle.

Isabel Verhaeghe de Naeyer
 

Portrait de psy.be

info psy.be

Avenue Jupiter 7 - 1450 Chastre
Articles publiés : 479