Je souhaite...

Conseils de psy

Mon fils de 23 mois ne parle pas encore...

/ Par info psy.be / Enfants

Mon fils de 23 mois ne parle pas encore...

A quel âge un enfant, habituellement, développe-t-il le langage ?
En principe, entre un an et demi et deux ans, le jeune enfant développe considérablement son langage oral et élargit son vocabulaire à environ une cinquantaine de mots.
Les critères que vous avez reçus via l'ONE s'avèrent donc exacts. Nonobstant, ils ne reflètent que des considérations purement statistiques ; normes établies sur bases d'observations et de comptages.
Pour ma part, je considère que le « bon » développement d'un enfant se mesure à l'aide de bien d'autres critères ; son rapport au jeu, son rapport à l'autre, son éveil et son intérêt pour le monde extérieur, sa capacité à se faire comprendre, sa joie de vivre, ses capacités motrices et psychomotrices, et bien d'autres choses encore,…
Ce qu'il faut retenir c'est que chaque enfant se développe selon ses compétences singulières. Il est donc plus performant dans un des champs suscités mais ne peut bien sûr pas être au « top » dans tous les niveaux à la fois.
Rien ne sert donc de comparer les enfants entre eux car dans ce domaine plus qu'ailleurs encore, comparaison n'est pas raison.
Vous écrivez que votre fils de 23 mois est un petit garçon plein d'entrain, arrive très bien à se faire comprendre, fait le lien entre les mots que vous dîtes et les parties de son corps. Il dispose sans doute de bien d'autres compétences dont vous ne m'avez pas parlé dans votre message !
Même s'il ne dit distinctement que le mot « maman », rien ne permet donc à ce stade, d'affirmer qu'il y a un réel problème de développement chez votre enfant. Il faut analyser là où il se situe en terme de compétences personnelles.

Comment pourrait-on expliquer que votre fils ne développe pas davantage son langage ?
Si ce n'est pas déjà fait, et vraiment à titre de précaution, il s'agit avant toute chose, d'exclure tout problème de déficit auditif via un simple test que vous pouvez demander à l'ONE.
En effet, les enfants « malentendants » développent plus tardivement le langage.
Vous notez que pendant la journée, en semaine, votre fils est gardé par une gardienne francophone et qu'à la maison, le soir et le week-end, son père et vous, communiquer et lui parler en néerlandais.
Il serait intéressant de savoir si avec la gardienne, il dit quelques mots en français ? Comment se fait-il comprendre à elle ? N'a-t-il pas acquis davantage de mots en français qu'il n'utiliserait pas avec vous ? Les choses sont-elles différentes ? Pour moi, cette réponse est très importante.
A titre d'hypothèse, il est tout à fait possible que votre enfant, à 23 mois, soit coincé dans une sorte de « blocage de langage » car hésitant entre la langue française et néerlandaise. Il serait alors englué dans une espèce de conflit de loyauté ! Cela arrive mais ce n'est qu'une hypothèse de travail.
Enfin, certains enfants sont très contemplatifs. Ils observent le monde extérieur et réfléchissent à longueur de journée. Pourquoi pas ? Einstein, par exemple, en est un illustre exemple. Ce n'est qu'à l'âge de 5 ans qu'il s'est mis à parler et à 9 ans il ne pouvait toujours ni lire, ni écrire ! Cela ne l'a pas empêché un jour, de sortir la formule universelle de la relativité e=mc² !

Comment stimuler votre fils ?
Par le jeu ! Essayez de repartir de ses pôles d'intérêts spécifiques, pour lui apprendre à nommer les objets qui le fascine . En effet, le jeu est un levier extraordinaire pour développer le langage de l'enfant car le plaisir facilite grandement l'apprentissage.
Vous pouvez aussi dans les moments de contacts affectifs, l'amener à répéter tel ou tel mot.
Demandez conseil également à votre pédiatre.

La tétine est-elle un frein au développement du langage?
En principe, la tétine en tant que telle, n'empêche pas l'enfant de parler et de se faire comprendre. Elle déforme par contre très nettement la prononciation.
Généralement, l'enfant réclame sa tétine à certains moments, en particulier lorsqu'il cherche à se « re-sécuriser ». Par la tétine et le plaisir de succion qu'elle procure, il va retrouver une certaine forme de sérénité intérieure. S'il ne la lâche pas spontanément, proposez-lui de s'en séparer pendant que vous jouez ensemble. Cependant, s'il refuse, ne le forcez pas car cela signifie qu'il n'est pas prêt et qu'il a besoin de cet objet pour se rassurer. C'est pareil pour le doudou.
Si c'est le cas, alors posons-nous la question plus globale, d'un éventuel désir de rester le bébé exclusif de sa mère et de ne pas grandir en parlant et cherchons-en la cause.
N'hésitez pas à nous envoyer des nouvelles de l'évolution de votre enfant ou à poser des questions complémentaires.

Portrait de psy.be

info psy.be

Avenue Oscar de Burbure, 151 - 1950 Kraainem
Articles publiés : 479