Je souhaite...

Conseils de psy

Que faire l'année prochaine? Trouver sa voie

/ Par Florence de Cooman / Etudes

Que faire l'année prochaine? Trouver sa voie

Que faire l’année prochaine ? Trouver sa voie

Juin approche, la joie d’avoir enfin fini pour certains, l’angoisse pour d’autres.

Que vais-je faire après ? Quel domaine d’études ? Dans quel établissement ? Et si je prenais une année sabbatique pour réfléchir ?

Définir un projet d’avenir n’est pas simple, certains ont la chance d’avoir une passion, une vocation qui les guide, d’autres se voient suivre la voie familiale, avec cette interrogation : « Est-ce réellement ce que je veux ? », d’autres encore continueront dans la voie choisie lors de leurs humanités techniques, artistiques ou professionnelles ; mais pour beaucoup, plus nombreux, l’hésitation est là.

J’ai plein d’idées et je ne sais pas quoi choisir ? Vraiment, rien ne m’intéresse. On me dit que je peux tout faire après des études de droit, je ne suis pas sûr que cela me plaira.

Le choix des études après l’obtention du CESS est un vrai enjeu ; voici quelques chiffres qui le prouvent. Un étudiant sur trois ne poursuivra pas dans la voie choisie après sa première année, un jeune sur cinq ayant entamé des études en ressortira sans diplôme, moins de la moitié des étudiants poursuivront la deuxième année dans la même formation.

Les raisons avancées à l’origine de ces échecs sont : un choix par défaut, un manque d’information sur l’éventail des possibilités, un doute sur la légitimité de certains à envisager de telles études « Ce n’est pas pour moi », un manque de confiance en soi, un changement de méthodologie, des questions matérielles ou financières.

Un accompagnement est possible pour répondre à cette question : « Que vais-je faire l’an prochain ? » ; question qui en cache une autre, plus fondamentale : « Qu’est-ce que j’ai envie de faire, d’accomplir dans ma vie ? »

La démarche d’accompagnement proposée est :

Se connaitre : qui suis-je, ce que j’aime faire, ce que je sais faire, ce qui est important pour moi, comment j’apprends, … Soit définir sa personnalité, ses intérêts, ses valeurs et sa méthodologie de travail.

Un inventaire de personnalité peut aider pour découvrir ses points forts, son mode de fonctionnement, ses besoins psychologiques et ses sources de stress.

Définir son domaine d’études : les sciences humaines et sociales, le domaine de la santé, les sciences et techniques, le domaine des arts.

Trouver l’établissement : pas toujours évident de s’y retrouver parmi toutes les possibilités offertes : 6 universités proposant des programmes de formation dans 21 domaines différents, 19 hautes écoles offrant plus d’une centaine de formations variées, 16 écoles supérieures des arts et 86 établissements de promotion sociale. Tout cela rien qu’en Belgique francophone, que dire de l’étranger.

Envisager un métier : qui nous corresponde, qui nous épanouisse. Les experts en neurosciences nous apprennent qu’un choix satisfaisant est celui qui aligne les valeurs, les envies et le potentiel.

Cette démarche permet à l’étudiant de définir un projet, son projet qui lui corresponde.

L’improvisation n’a pas sa place ; pas de secret, il faut anticiper.

 

Un étudiant heureux, qui réussit est un jeune qui a réfléchit, préparé sa rentrée dans le monde estudiantin.

 

Envie de découvrir vos atouts,

Envie de vivre vos envies,

Envie de trouver votre voie,

Envie de construire votre futur,

Go, partez !

 

Une orientation réussie se prépare, dès aujourd’hui ; à très bientôt pour accompagner tout jeune qui décide d’être acteur de son avenir.

 

Source: https://www.ares-ac.be/fr/statistiques