Je souhaite...

Conseils de psy

Famille recomposée: Partie 1 : La rencontre avec les enfants

/ Par Sally Das / Vivre ensemble

Famille recomposée: Partie 1 : La rencontre avec les enfants

Faire fonctionner sa propre famille peut s'avérer difficile parfois, il est certain que l’entrée de nouvelles personnes dans celle-ci va demander des remaniements et engendrer le risque que cela ne match pas de suite entre tout le monde.

Comment faire au mieux pour que la première rencontre se déroule bien? Quelques conseils de psy! 

Il peut être judicieux de ne pas faire entrer les enfants dans la relation trop rapidement: quand on rencontre un nouveau partenaire et qu’on commence une relation, on ne peut jamais prédire l'issue de celle-ci. Même avec toutes les bonnes intentions et l’envie d’une relation durable, nul ne peut prédire ce qu'il va arriver. Il peut donc être risqué d'inclure de suite les enfants et de les présenter au nouveau partenaire, surtout si deux semaines plus tard, la relation est déjà terminée...

Maintenant, il peut arriver que les enfants "vous tombent dessus" lors d'une visite nocturne chez votre chéri(e) ou d'une rencontre inopinée où ils comprennent bien vite qu'il s'agit plus qu’une relation amicale.

L'âge des enfants est un facteur important dans le délai d'attente: s'agit-il d'un jeune enfant qui a encore besoin de beaucoup d'attention et qui pourrait être mis à mal? D'un enfant d'un âge plus avancé ou même d'un adolescent ou d'un jeune adulte ?

Il faudra composer avec l'âge de celui-ci ou de ceux-ci afin de s'y prendre au mieux. Rien n’est figé et il faut souvent agir au cas par cas mais voici quelques situations possibles :

L’enfant en bas âge : il ne comprend pas toujours bien la situation, il apprécie jouer et apprendre des choses mais il a besoin de beaucoup d’attention qu’il va chercher chez votre partenaire. Un risque dans cette situation est que vous vous sentiez « délaissé(e) » ou que l’enfant se sente mal comme une tierce personne occupe l’attention de son parent.

Chez un enfant plus grand, la compréhension de la situation est plus élaborée, cela peut s’avérer être un avantage ou un inconvénient. Certains enfants proposent même à leur parent de refaire leur vie, dans ce cas, cela part sur de bonnes bases. L’inverse est également vrai ! L’enfant est en âge de comprendre que vous allez faire partie de la vie de son parent et peut vous voir comme une personne qui va remplacer son autre parent, un(e) rival(e) ou son/sa meilleur(e) ami(e).

Chez l’adolescent, généralement, quand la phase d’adolescence compliquée est passée, l’ado vit très régulièrement dans sa chambre ou considère son portable comme son meilleur ami. Il est fort probable que vous ayez très peu de contact avec celui-ci ou qu’il s’occupe peu de votre relation. L’inverse peut toujours est vrai également…

L’important avec les enfants de votre partenaire est de ne pas prendre une place qui n’est pas la vôtre : vous n’êtes pas son parent et il est important que cela soit au clair tant pour vous que pour l’enfant. Mieux vaut éviter qu’on vous appelle « Papa » ou « Maman » même si cela part d’une bonne attention, même le parent de l’enfant est décédé, même si l’enfant n’a plus de contact, même si l’enfant vous « préfère »,…Mieux vaut que tout soit clair dès le départ afin d’éviter toute ambiguïté.

Idéalement, privilégiez la première rencontre avec les enfants de l'élu(e) de votre coeur à l’extérieur (parc, restaurant,...), des lieux où vous pouvez vous éclipser facilement si les choses se déroulent mal et/ou des activités peuvent se réaliser avec les enfants. Cela peut s’avérer plus simple qu'une rencontre dans le blanc des yeux à la maison où l'enfant peut vite s'enfermer dans sa chambre ou refuser d'y descendre pour rencontrer l'invité(e).

Attention toutefois à ne pas attendre trop longtemps avant de commencer les présentations entre les enfants et votre nouveau partenaire, il faut doser parfaitement ce moment, afin que votre relation soit déjà consolidée mais éviter qu'en cas de souci avec les enfants, la relation soit mise à mal.

N'oubliez pas que le partenaire qui a des enfants se trouve « piégé » entre une nouvelle relation avec vous et ses enfants (avec qui il va composer peut-être bien plus longtemps que vous). Je ne dis pas que si la première rencontre avec les enfants se passe mal, la famille recomposée ne pourra pas vivre de manière sereine, mais cela demandera des efforts de part et d'autre et rendra les relations intra-familiales plus compliquées à gérer pour tous.

L'important est que chacun puisse y trouver sa place: vous tout d'abord, dans votre rôle de beau-père/belle-mère, votre partenaire, ses enfants, vos enfants aussi si vous en avez de votre côté, cela fait donc beaucoup d'éléments à l'équation…

Sally Das -  Psychologue, Psychologue clinicien(ne), Psychothérapeute, Formateur/trice

Sally Das

Rue Enfer 42 - 7120 Estinnes au Val
Articles publiés : 28