Je souhaite...

Conseils de psy

Le couple est-il mort ou en voie d'extinction?

/ Par Sally Das / Vivre à 2

Le couple est-il mort ou en voie d'extinction?

Le couple est-il mort ou en voie d'extinction? Cette question m'interpelle car j'avais formulé l'idée lors de la défense de mon mémoire sur la thématique du couple et de la sexualité, il y a 15 ans. Un des membres du juré avait souri moqueur tant il était convaincu que le couple avait encore de belles années devant lui. Ma théorie n'était pas si irrationnelle que cela quand on voit le couple d'aujourd'hui, enfin, quand il y a encore couple! 

Le passage du covid a quelque peu bouleversé les habitudes du couple, qui habitué à vaquer à ses occupations en journée et à se retrouver le soir, quelques heures, s'est vu pour la plupart d'entre eux, confinés en amoureux 24/24 ou en tout cas, beaucoup plus que nécessaire. On a beau s'aimer, s'apprécier et accepter avec plaisir les moments partagés ensemble, sommes-nous faits pour vivre 24/24 ensemble ? Je n'en suis pas convaincue...

Le confinement a bouleversé les habitudes du couple tant que certains n'espèrent plus qu'une chose actuellement: la liberté, pas qu'un peu, totalement! La liberté de faire ce qu'ils veulent, quand ils le veulent, et de manière générale, sans leur partenaire. Tout traumatisme fait naître des changements et peut-être que ce besoin de liberté exacerbé en est un.

La situation est compliquée pour les couples déjà bien établis, avec des bases solides, des accroches, qui ont déjà franchi quelques étapes de leur relation et qui malgré cela, peinent à retrouver un certain équilibre et sont bien ébranlés par tout ce qu'ils ont traversé et traversent encore. Ces couples peuvent être sauvés, peuvent réaliser une thérapie si besoin et ont un espoir de survie.

Qu'en est-il des autres? Des nouveaux couples, qui viennent de se former, après deux ans de privation? Vont-ils résister au temps, à la durée? Que dire de ceux qui cherchent une relation et qui sont célibataires? 

Nous entendons de plus en plus, comme réponse à la fameuse question : "Que cherchez-vous?"=> "Je ne veux pas de prise de tête"! La relation de couple induirait-elle d'office des prises de tête? Une relation purement sexuelle n'en causerait donc t'elle pas? CQFD?! Certains souhaitent aussi "profiter". Est-ce que des relations sans lendemain permettent de profiter? D'une certaine manière oui, de rapprochements et de sexualité très certainement, mais le reste? L'amour, les émotions ressenties lors d'un premier rendez-vous, les attentions? Certes qui sont très fréquentes au début mais qui s'envolent régulièrement avec le temps. Cela signifie-t-il que nous sommes devenus des êtres en rut juste faits pour satisfaire nos désirs primaires en nous sautant dessus gaiement? Alors, certains me corrigeraient en me disant que cela ne se passe pas comme cela et qu'un minimum d'attention, d'éléments sont mis en place afin de ne pas ressembler aux ours en rut, mais au final, cela n'est-il pas équivalent? Il y a aussi la notion de sex friends où l'amitié et le sexe s'allient pour se différencier d'une relation classique car il n'y a pas d'attachement, hors est-ce possible d'être amis, amants et de ne pas s'attacher amoureusement au bout d'un moment? 

Loin de moi l'idée de critiquer cette nouvelle façon de faire, mais plutôt d'essayer de la comprendre, de voir pourquoi l'idée du couple est menacée, pourquoi il n'attire plus, pourquoi il ne séduit plus. Ce manque d'intérêt n'est pas spécialement lié à l'âge, les adolescents et les jeunes semblent plus s'engager dans des relations de couple au détriment des trentenaires, quarantenaires et les autres. Sont-ils blasés? En ont-ils trop vécu pour pouvoir se réinvestir à nouveau? Est-ce une question de genre? Je ne crois pas non plus, tant les hommes que les femmes aspirent à leur liberté et les femmes sont les premières actuellement à défendre leur liberté sexuelle et le fait qu'elles peuvent choisir leur partenaire, faire ce qu'elles veulent de leur corps,...Est-ce une question sociétale occidentale actuelle? Sommes-nous destinés à devenir de plus en plus individualiste et cette individualité créée ce besoin d'être majoritairement seul(e) et de profiter de sa vie.

Le fait de vivre ensemble est également remis en cause, beaucoup préfère le chacun chez soi, par facilité avec la garde des enfants, mais aussi, pour pouvoir réaliser ses activités, hobbies, occupations durant la semaine et consacrer du temps à son partenaire, les soirées de libre ou les week-end. 

Le couple actuel est donc remis en question, sur sa survie, sa légitimité, sa façon d'être, Survivra-t-il? Se réinventera-t-il ou disparaitra-t-il au final? Nous en reparlerons dans 15 ans ;-). 

Sally Das -  Psychologue, Psychologue clinicien(ne), Psychothérapeute, Coach, Coach parental, Coach scolaire, Centre de formation, Formateur/trice

Sally Das

Rue Enfer 42 - 7120 Estinnes au Val
Articles publiés : 41

Type : Psychologue , Psychologue clinicien(ne) , Psychothérapeute , Coach , Coach parental , Coach scolaire , Centre de formation , Formateur/trice
Spécialités : Art-thérapie , Communication non violente (CNV) , Conseil , Diagnostic , Guidance parentale , Prévention et traitement du Burn-out , Programmation neuro linguistique (PNL) , Psychologie positive , Psychosomatique relationnelle , Psychothérapie psychanalytique , Soutien , Soutien , Testing , Tests d'orientation , Thérapeute du couple , Thérapie brève , Thérapie brève systémique , Thérapie centrée sur la personne , Thérapie cognitivo-comportementale , Thérapie familale systémique , Thérapie familiale , Thérapie orientée solution , thérapie systémique
Problématiques : Addictions , Angoisse d'abandon , Angoisses , Anorexie , Anxiété , Assertivité , Boulimie , Burn-out , Confiance en soi , Cyberdépendance , Dépendance , Dépression , Deuil , Emotion , Estime de soi , Fatigue chronique , Harcèlement , Haut potentiel , Hypersensibilité , Jalousie pathologique , Manipulation mentale , Pervers narcissiques , Phobie , Prise de parole en public , Problèmes de couple , Problèmes d’éducation , Problèmes liés au travail , Problèmes scolaires , Problèmes sexuels , Stress , Stress post-traumatique , Tabagisme , Traumatismes , Troubles alimentaires , Troubles de l'adaptation socio-culturelle , Troubles de l'attachement , Troubles de l'identité , Troubles de l'identité sexuelle , Troubles de l’attention (TDAH) , Troubles du sommeil , Troubles obsessionnels compulsifs (TOC)
Publics : Adulte , Ado , Enfant , Couple , Famille , Groupe