Je souhaite...

Conseils de psy

Les grands-parents et l'enfant

/ Par info psy.be / Vivre ensemble

Les grands-parents et l'enfant

Quels sont les rôles des grands-parents ?
L'éducation

Etre en contact régulier avec ses grands-parents, cela permet d'expérimenter un autre cadre de référence que celui de ses parents.
Françoise Dolto écrivait que pour construire son identité, l'enfant avait besoin de contacts réguliers avec 3 générations : la sienne, celle de ses parents et celle de ses grands-parents.
La présence des grands parents permet d'ancrer l'enfant dans ses racines.
Si on compare la famille à l'image d'un arbre les grands-parents en sont les racines et les parents les branches maîtresses sur lesquelles l'enfant, dès tout petit et tout au long de sa vie, pourra toujours s'appuyer pour se développer.

Le soutien
Davantage dans un rôle de tiers, un grand-parent devient souvent un confident de premier ordre pour l'enfant. Parfois, un enfant ose parler à ses grands-parents de choses qu'il n'arrive pas à dire à ses parents.
Ainsi par son écoute complice, le grand-parent pourra aider son petit-enfant à y voir plus clair en offrant un autre angle de vue par rapport à la situation.
Combien d'enfants ne demandent-ils pas d'aller chez leurs grands-parents pour souffler un peu et retrouver la sérénité. Rôle de soutien par rapport aux parents mais aussi par rapport aux enfants !

L'amour
Sentir toute l'affection de ses grands-parents apporte beaucoup de sécurité et de confiance à l'enfant.
C'est un amour différent de celui des parents. Il est souvent inconditionnel et n'est que très peu lié aux affres du quotidien.
On dit parfois que les grands-parents n'ont finalement que les bons côtés ! Ce n'est pourtant pas toujours aussi simple.

La transmission
Les grands-parents ont une grande expérience de vie à transmettre à leurs petits-enfants.
C'est souvent passionnant pour un enfant d'entendre son papy ou sa mamy raconter comment cela se passait à son époque ; leurs joies, leurs douleurs, leurs amours...
Ils sont porteurs du passé, de l'histoire de la famille. Ce sont eux qui possèdent les photos de famille, parfois aussi la maison familiale, chargée de souvenirs.
Ils sont garants d'une certaine stabilité et peuvent attester d'un enracinement dans une région.

Et si les relations sont tendues entre parents et grands-parents ?
Il arrive parfois que parents et grands-parents ne partagent pas les mêmes valeurs éducatives.
Cela n'est pas un drame et peut même se révéler positif pour l'enfant.
En général c'est très enrichissant pour un enfant de disposer d'éléments de référence variés. Cela lui permettra d'acquérir par la suite une plus grande ouverture d'esprit à la diversité.
Par contre, en cas de conflit, il est indispensable que le respect domine quoi qu'il arrive.
Ainsi Il est indispensable d'éviter de toute forme de critique négative et gratuite de l'autre.
Salir l'image d'un parent aux yeux de l'enfant est toxique pour lui.
Pour un enfant, des critiques, des jugements ou pire encore des dénigrements lancés à l'égard de ses parents ne pourront que le déstabiliser.
Les petits enfants ont besoin de modèles solides auxquels ils puissent s'identifier et croire en toute confiance.
Enfin, évitons en toute circonstance de prendre l'enfant à témoin des conflits entre parents et grands-parents.

Et si l'enfant n'a plus de grands-parents ?
Ils ont existé. Aussi, il est important qu'ils aient une place au moins dans le langage des parents.
Montrer des photos et aller au cimetière visiter leurs tombes sont des moyens aussi de permettre à l'enfant de s'inscrire dans une filiation transgénérationnelle.

Conclusion
Si chacun reste bien dans son rôle et respecte des règles élémentaires de savoir vivre, ce seront des rencontres passionnantes et qui graveront à tout jamais les coeurs !

Dimitri Haikin

info psy.be -  Psychologue, Psychologue clinicien(ne), Psychothérapeute, Coach, Sexologue, Praticien(ne) bien-être

info psy.be

Avenue Oscar de Burbure, 151 - 1950 Kraainem
Articles publiés : 476