Je souhaite...

Conseils de psy

Quand l’enfant de l’autre est un obstacle insurmontable.

/ Par info psy.be / Vivre ensemble

Quand l’enfant de l’autre est un obstacle insurmontable.

Appelons-les Joël et Christine. Joël a cinquante-cinq ans, il a élevé deux filles aujourd'hui indépendantes avec lesquelles il entretient des relations affectueuses mais relativement distantes. Christine, d'une dizaine d'années plus jeune, a encore un fils à la maison, Marc, âgé de 17 ans, dont elle partage la garde avec son ex-conjoint.

Joël et Christine sont tombés amoureux et, au bout de trois mois de relation, ont décidé de vivre ensemble chez Christine. Très vite des tensions sont apparues entre Joël et Marc. Celui-ci a pris l'habitude de laisser trainer ses affaires partout, de venir à table quand cela l'arrange et de passer à l'improviste chez sa mère la semaine où il est chez son père.

Ces comportements assez désinvoltes, dont Christine ne se formalisait pas avant l'arrivée de Joël, sont jugés, par ce dernier, inacceptables. Elle se voit fréquemment reprocher son laxisme par Joël qui estimant avoir assez donné dans l'éducation de ses filles aspire à une vie tranquille. Marc, de son côté, ne comprend pas que sa mère laisse son compagnon s'immiscer dans leur vie. Pour lui, la maison de sa mère est avant tout sa maison et il ne veut pas s'y sentir comme un intrus. Christine, quant à elle, se sent de plus en plus partagée entre son fils et son amoureux qui lui reprochent tous les deux de prendre le parti de l'autre.

Lorsqu'elle arrive en thérapie, elle met en avant l'impossibilité de son fils à accepter son compagnon qu'elle justifie par un souci de loyauté envers son propre père. Elle voudrait que son fils consulte car il a forcément un problème existentiel. En examinant les situations qui posent problèmes à la maison, il s'avère que c'est la difficulté de Christine à mettre des limites à Marc qui est la cause des conflits.

Plusieurs recadrages lui permettent de mettre en exergue deux comportements de son fils qui lui sont devenus inacceptables, indépendamment de l'avis de Joël. Le premier est son habitude de débarquer sans prévenir chez elle la semaine où il est censé être chez son père, quitte à la trouver en nuisette dans son salon ! La seconde est de ne pas respecter les heures de repas et de les faire attendre, elle et son compagnon, pendant qu'il est sur l'ordinateur.

Une fois clarifiés les griefs de Joël avec lesquels elle est d'accord, elle a eu une discussion avec son fils, soulagé de ne pas devoir aller chez le psy mais curieux de ce qu'elle avait été y faire ! Elle a établi des règles plus claires sur les repas ainsi que sur le respect de l'intimité de chacun. Ainsi Marc a appris d'une part à prévenir de sa venue et à accepter que ce ne soit pas toujours opportun et d'autre part à se préparer à manger s'il n'était pas prêt au moment de passer à table (Christine l'avertissant environ dix minutes avant pour qu'il ait le temps de clôturer ce qu'il était en train de faire).

Très rapidement, le climat s'est amélioré à la maison, Marc respectant les nouvelles règles, ce qui a conduit à... la rupture du couple. Joël est parti un matin sans beaucoup d'explication, disant simplement qu'il ne trouvait pas sa place dans le couple. Un peu plus tard, quand Christine et Joël ont pu se parler plus sereinement, Christine a compris que même si le comportement de Marc s'était nettement amélioré et qu'il tenait davantage compte de la présence de son compagnon, celui-ci n'était pas prêt à accepter un tiers dans leur relation.
La rupture a finalement soulagé Christine. Trop vite embarquée dans la vie commune elle ne s'était pas rendue compte tout de suite que plus que le comportement (toujours perfectible) de son fils, c'était sa présence même qui gênait son compagnon. Une fois l'attitude de Marc modifiée, il était devenu difficile à Joël de se retrancher derrière des reproches, sa seule issue étant la fuite.

Aujourd'hui Christine a compris pourquoi son couple ne pouvait avoir un avenir, une fois la passion apaisée ; elle est toujours prête pour une nouvelle histoire d'amour mais dans laquelle il y aura une place pour chacun.

Par Catherine Lemoine, psychothérapeute

 

 

Portrait de psy.be

info psy.be

Avenue Jupiter 7 - 1450 Chastre
Articles publiés : 479