Je souhaite...

Conseils de psy

Qu'on le veuille ou non, Le sexe fort, c'est le sexe féminin !

/ Par info psy.be / Rencontres

Qu'on le veuille ou non, Le sexe fort, c'est le sexe féminin !

Nous sommes faits pour le désir sexuel. Un phénomène intéressant de la nature dans les Caraïbes dévoile certains mécanismes de l'identification sexuelle propres à une communauté humaine.

Les guevedoces sont de petits groupes de la population rurale vivant en République Dominicaine. Au cours de leur croissance, les guevedoces semblent opérer une "mutation" sexuelle.

Les enfants naissent sans organe sexuel apparent. Ils ressemblent donc à des filles et d'ailleurs, on les éduque comme telles.
Plus tard, au moment de la puberté, leur véritable sexe apparaît. Des testicules descendent dans ce que l'on pourrait appeler les grandes lèvres des filles.

Le clitoris se développe pour devenir un pénis. Pendant cette période de poussées hormonales, les guevedoces se comportent comme de jeunes hommes.

Du jour au lendemain, ils abandonnent leurs robes et les poupées avec lesquelles ils ont grandi pour enfiler des pantalons et jouer au football. Surtout, ils s'intéressent aux filles.

Mieux encore, ils ne ressentent aucune gêne vis-à-vis de leur métamorphose. L'éducation cède totalement le pas à la programmation génétique.
Dans certaines régions de la République Dominicaine, un enfant sur 50 est un guevedoce.

Tout comme la structure corporelle, le cerveau se développe à partir d'un schéma de base partagé entre le masculin et le féminin. Cette disposition s'installe dès les premières semaines de grossesse. Un enfant vient au monde avec le cerveau d'un garçon ou d'une fille et en a aussi l'aspect.

Les guevedoces naissent avec le cerveau d'un garçon mais avec la morphologie d'une fille. Cette expérience singulière de la nature montre à quel point l'identification du cerveau avant la naissance, féminin ou masculin, détermine le comportement ultérieur dans le domaine amoureux.

Ce qui pose une nouvelle question: pourquoi ces "pseudos filles" se transforment-elles en garçons et non pas l'inverse ? Chaque être humain est féminin à son commencement. 

Le plan de base du corps et du cerveau, celui à partir duquel les deux sexes croissent, est donc celui d'une femme. La nature est donc programmée pour fabriquer des individus "femmes". 

C'est à partir de la huitième semaine que le chromosome Y va s'activer pour "fabriquer" un individu "homme". En ce sens, l'homme est donc une femme réorientée. 

Qu'on le veuille ou non, Le sexe fort, c'est le sexe féminin.
 

Olivier Walmacq

Portrait de psy.be

info psy.be

Avenue Jupiter 7 - 1450 Chastre
Articles publiés : 479