Conseils de psy

 Bien préparer la rentrée scolaire

/ Par Dimitri Haikin / Enfants

Bien préparer la rentrée scolaire

En règle générale, les enfants sont contents de retourner à l'école. Ils vont retrouver leurs camarades de jeu et auront plein de choses à se raconter. Pour d'autres cette reprise peut engendrer l'une ou l'autre inquiétude voir devenir une véritable épreuve très stressante.
Un changement d'école, un changement de cycle scolaire voir des expériences scolaires difficiles par le passé (rackets, tensions, exclusions) sont autant de facteurs stressants. Aussi une visite préalable de l'école, un accompagnement attentif le jour de la rentrée ou une petite discussion avec l'enseignant peuvent constituer des aides précieuses.

Quels sont les signaux d'un stress qui serait trop envahissant pour l'enfant ?
Des troubles à l'endormissement ou des insomnies, des brusques changements d’humeur, le besoin compulsif de manger, l'apparition de tics nerveux, des maux de tête ou de ventre sont souvent les symptômes que l'enfant est dépassé par son stress.
Il faut alors vraiment l'aider en lui donnant notre écoute la plus tendre possible. Et quand cela ne suffit pas, des psychologues pour enfants sont là pour vous aider.

En tant que parents, comment pouvons-nous aider nos enfants à bien vivre la rentrée ?

- Ecoutons vraiment leurs inquiétudes sans les juger
L'école peut susciter diverses petites inquiétudes chez l'enfant. L'anxiété - c'est-à-dire l'anticipation des "dangers" relatifs à un évènement à venir- demande beaucoup d'attention et d'écoute de la part des parents. On peut par exemple lui demander, si tout est ok pour lui quant à la rentrée scolaire ou si il y a encore l'une ou l'autre chose qui le tracasse ?
Notre écoute de parents est l'outil principal pour aider l'enfant à surmonter son stress. Parler ensemble diminue la pression. Lui montrer qu’il n’est pas seul, lui laisser voir que nous éprouvons parfois des pressions semblables. L’aider à exprimer ses angoisses. Discuter avec lui de l’école, de ses apprentissages, de ses amis. Une écoute respectueuse renforce la qualité de la relation parent-enfant. Si vous l'écoutez sans chercher à minimiser ce qu'il vit et sans le juger, votre enfant sentira alors que vous vous préoccupez vraiment de lui et qu'il peut compter sur vous.

- Couchons nos enfants de bonne heure le soir.
Même si nous ne sommes pas tous égaux devant le besoin de sommeil, Il est vraiment très important que l'enfant dispose de suffisamment d'heures d'un sommeil de qualité pour être plein d'énergie à l'école. Beaucoup d'enfants échouent car ils sont fatigués la journée et donc ne peuvent mobiliser pleinement leurs ressources d'apprentissage.
Une mise au lit bien planifiée avec des rituels bien adaptés à votre enfant lui donnera un sentiment de sécurité.  
Consacrons leur le temps nécessaire pour que la mise au lit soit vraiment un moment de plaisir partagé.

- Organisons au mieux le lever matinal sans stress
Trop d'enfants sont stressés par des parents "dépêche-toi". Tu n'es pas encore sorti de ton lit ? T'as pas encore préparez ton cartable ? T'as pas encore fini ta tartine ? Tu n'es pas encore dans la voiture ? Dépêche-toi donc,on va être en retard! Avouons que comme démarrage matinal, c'est pour le moins stressant, non ?

- Ne surdimensionnons pas l'importance de la vie scolaire.
Certes l'école est un pilier fondamental de la vie d'un enfant mais il en existe d'autres tout aussi importants : son équilibre affectif, ses loisirs, ses relations. Modifier toutes les habitudes de l'enfant parce que c'est la rentrée scolaire reviendrait à donner une image de "monstre ennuyant" à la vénérable institution scolaire.

- Ne mettons pas trop de pression quant à l'attente de résultats immédiats.
La performance passe par l'apprentissage. Donc l'enfant a besoin d'un certain temps d'adapation. Trop "pousser" son enfant peut engendrer des blocages psychologiques. La sensation d'être tout le temps sous le contrôle parental crée d'énormes tensions chez l'enfant et entravent les bonnes relations à la maison. Les notions de plaisir et de relations harmonieuses avec ses pairs sont certainement au moins aussi importantes pour l'aider à bien grandir, que ses performances scolaires.

- Responsabilisons notre enfant quant à son parcours scolaire
Les enfants qui se sentent responsables de leur travail à l'école veulent réussir pour eux-mêmes et non pas pour satisfaire d'abord ses parents. Des enfants qui pensent par eux-mêmes développent davantage de motivations personnelles. Faisons leur confiance !

- Donnons leur du temps pour « décompresser ».
Les enfants ont besoin de moments pour jouer. Encourageons des activités physiques qui diminuent la tension (natation, jogging, bicyclette, basket, etc.) 2 à 3 fois par semaine. Cependant, évitons de surmultiplier les activités parascolaires pour que l'enfant puisse également disposer de suffisamment de temps pour se reposer. L'enfant a aussi le droit de temps en temps à "l'atelier rien" !

- Aidons nos enfants à se relaxer
Pour lutter contre le stress, on peut apprendre aux enfants différentes techniques de relaxations. Quand on le fait avec eux, cela devient de magnifiques moments de complicités dont ils deviennent friands.  

En conclusion, au plus, nous les adultes, aborderons la rentrée dans la zénitude, au mieux nos enfants démarreront sur de bonnes bases. Et puis, n'oublions pas, les principaux moteurs de l'apprentissage sont le plaisir, un état de détente intérieur suffisant et les encouragements positifs. Bonne rentrée à tous !
 

Dimitri Haikin, Psychologue