Je souhaite...

Conseils de psy

Comme tous les ans, début Septembre c’est la rentrée!

/ Par Carole Bloch / Comprendre son ado

Comme tous les ans, début Septembre c’est la rentrée!

Déjà débordée, stréssée, angoissée, inquiète, nerveuse? Ou au contraire hyper relax, tout roule, tout baigne, “vous gêrez” comme disent les jeunes!

En effet, à chacun sa façon de l’appréhender.

Elle n’est jamais simple. Avant d’être une opportunité de repartir sur de bonnes bases , de se faire des promesses de bien travailler, de mettre en place des objectifs, elle marque aussi un moment de profonde nostalgie, aussi bien pour les petits que pour les grands. C’est tout à coup la fin de la liberté, fin de s’amuser, fin de ne rien faire, fin de dormir jusqu’à pas d’heure, fin de manger à n’importe quelle heure et n’importe quoi... bref, c’est la fin de tout ce qui est farniente et plaisir!

Mais bien sûr il y a différentes façons de vivre cette rentée?

Vous-vous souvenez, dans l’un de mes derniers articles sur les vacances, je vous suggérais de lâcher-prise et d’en profiter pour laisser vos enfants ou ados respirer.

Alors aujourd’hui, à quelques jours de la fameuse rentrée, à quelle catégorie de parents appartenez-vous?

Ëtes-vous d’une façon général permissif, autoritaire, entre les deux ? Avez-vous des attentes particulières pour démarrer ce nouveau cycle? Etes-vous déjà derrière eux, en train de leur demander s’ils profiteraient pas de cette dernière semaine pour réviser un peu, alors que vous les voyez encore avachis tel des molusques dans un canapé devant la télé. Et là vous-vous dîtes:” si ça commence comme çà, ça va pas le faire!”, vous-vous mettez à crier, les engueler, et c’est parti, ça monte, ça dégénère, et les voilà partis en claquant la porte et hurlant: “ tu vas pas commencer!”.

Bien sûr toutes les années scolaires ne s’abordent pas de la même façon. Que votre enfant rentre en première année de maternelle, en primaire, en secondaire, soit en reto, les objectifs et les attentes sont différentes.

Vous êtes anxieux, car vous avez un petit qui va rentrer à la crèche ou à l’école pour la première fois?.

Vous avez peur, car il change d’école, et vous craignez qu’il ne se fasse pas d’amis?

Vous êtes stressé car il est passé tout juste dans l’année supérieure, alors c’est pas gagné pour cette année?

Oui, vous avez toujours de bonnes raisons pour ressentir toutes ces inquiétudes légitimes. Mais tout de même ne serait-ce pas alors le moment d’effectuer quelques modifications conscientes pour éviter tout excès de rigueur, de laxisme, de peurs, d’anxiétés.

 

Comment alors aborder cette rentrée de façon positive ?

Dans un premier temps, il est important de remettre un cadre et de prévoir une bonne semaine avant le premier jour de classe.

- Veillez à les remettre à un rythme de sommeil suffisant en recadrant les horaires. Aussi bien les petits que les ados!, même si ce n’est pas toujours simple avec eux. En réinstaurant un cadre leur permettant de dormir suffisament vous leur éviterez de démarrer l’année déjà fatigués. Vous n’êtes pas sans savoir à quel point le sommeil à une importance sur la concentration, la mémorisation et la gestion des émotions de l’enfant.

Pour info les besoins de sommeil des enfants sont:

Entre 3 et 5 ans: entre 10 et 13h de sommeil par jour

Entre 6 et 13 ans: entre 9 et 11h

Entre 14 et 17 ans: entre 8 et 10h.

- Réinstaurez l’heure des repas à heure fixe, avec des menus équilibrés. L’alimentation participe à l’équilibre général de l’enfant, à son développement, ainsi qu’à l’accroissement de ses performances intelectuelles.

- Permettez à chacun, chaque soir d’ exprimer 3 choses positives qui se sont passées dans la journée.

- Commencez l’année en les encourageant, renforcez ce qu’ils font de bien plutôt que de commencer par les reproches et les “tu devrais...” , “t’aurais dû”; “t’as pas fais...”

- Les préparer psychologiquement, surtout les plus jeunes en leur expliquant les changements qu’il va y avoir, la nouvelle crèche, la nouvelle école, la nouvelle maîtresse, la nouvelle maison. Prenez le temps de répondre à leurs questions, s’ils en ont. C’est vraiment très important car ils se sentiront plus en sécurité et rassurés, que s’ils vont vers l’inconnu total, avec leurs peurs et leurs questionnements.

Si c’est vous qui avez des peurs, gérez les, en essayant de les analyser pour ne pas leur transmettre. Ne l’oubliez pas, vos enfants sont des éponges et perçoivent les émotions même sans que vous ne leur disisez. Leur cartable sera déjà bien assez lourd pour que vous ne rajoutiez pas dedans vos peurs, angoisses, tristesse, colères et autre émotions qui vous appartiennent.

Après tout la rentrée c’est pas si grave que ça... c’est la même tous les ans, pour tout le monde. N’est ce pas surtout ce que l’on en fait, et notre façon de la gérer?

Alors pour modifier votre stress, le mieux serait de modifier votre point de vue et votre perception de la situation pour pouvoir la vivre de façon positive!

Je vous souhaite une rentrée zen, sereine et positive!

 

Carole Bloch

Portrait de carole.bloch@skynet.be

Carole Bloch

av des Aubepines 148 - 1180 Uccle
Articles publiés : 27