Conseils de psy

Communiquer avec mon ado: utopie ou réalité?

/ Par Florence de Cooman / Vivre avec les autres

Communiquer avec mon ado: utopie ou réalité?

Avec Camille, je n’ai aucune difficulté, par contre sa sœur, c’est un tout autre problème. On dirait qu’elle fait exprès tout le contraire de ce que je lui demande. Mon mari a, lui, plus de facilités avec Maxime, ils sont sur la même longueur d’onde

Qui n’a jamais entendu ce discours ? Trois enfants, trois types de communication différentes et pas la bonne clé de décodage.

Taibi Kahler, fondateur de la Process Communication, nous propose différentes communications en fonction de notre interlocuteur.

Revenons à nos jeunes, je vais vous présenter 6 types de personnalité :

Camille, ce qu’elle aime par-dessus tout, c’est voir ses amies, être en contact, avoir des relations chaleureuses. Elle n’oublie jamais un anniversaire, elle aime s’occuper des autres, leur faire plaisir. A l’école, elle aime travailler en groupe, créé des liens de coopération; elle déteste les conflits. A la maison, sa chambre est son cocon, couleurs douces, photos, musique, chaleur. Camille ressent les personnes, elle est attentive aux besoins des autres et aime créer l’harmonie.

Pour Maxime, ce qui est important, ce sont les faits, il les identifie, les catégorise selon une logique. Ce qu’il aime c’est : comprendre, calculer, analyser, étudier, comparer. A l’école, il préfère travailler seul ou à deux, pour échanger des informations; c’est le pro des synthèses. Ses travaux sont faits à temps ou même en avance. Il n’est pas bavard sur sa vie privée. A la maison, sa chambre est rangée, ordonnée, chaque chose à sa place. Il aime avoir des horaires et s’y tenir. Maxime trouve normal de penser avant d’agir.

Clara aime la vie, celle-ci est un jeu ; une journée sans rire est une journée de perdue. Elle est spontanée, avec elle, c’est facile : j’aime ou je n’aime pas. A l’école, elle est la première à rire, s’amuser ; elle a un grand sens de l’humour. Ses émotions sont spontanées, ses réactions sont impulsives. Elle aime se démarquer, avoir une touche d’originalité dans ses vêtements. A la maison, sa chambre est à son image, couleurs, lumière, musique, … du fun. Clara aime la vie, elle la vit dans l’instant présent.

Avec Thomas, ce qui compte c’est d’échanger des points de vue. Il observe, se forge une opinion avant d’intervenir dans la discussion. A l’école, il est réservé, mais cache une grande sensibilité. Il travaille seul ou à deux, il est très consciencieux dans son travail et ce qu’il préfère c’est prendre les commandes. Il a horreur de l’injustice, chacun assume sa juste part. A la maison, il attache de l’importance aux traditions; dans sa chambre, il aura des objets symbolisant ses valeurs. Thomas est un jeune homme de convictions et de valeurs.

Océane parait absente même lorsqu’elle est là, elle s’exprime peu, ses phrases sont inachevées. A l’école, elle est calme, réfléchie malgré une imagination débordante. Elle ne recherche pas la compagnie des autres, elle se met volontairement en retrait. Si on lui demande, elle a la capacité de prendre du recul, de voir les choses de haut. A la maison, elle se réfugie dans sa chambre, dans ses pensées, ce qui ne l’empêche pas d’être très habile avec ses mains. Océane est dans son monde intérieur, sa richesse.

Alexandre, lui, est dans l’action, il faut que cela bouge, pas de blabla inutile. C’est un charmeur qui sait saisir les opportunités. A l’école, il aime les projets, les défis ; il est plein de ressources pour atteindre son objectif. Il naviguera entre ses copains au gré des opportunités. A la maison, sa chambre est dans les tons rouges avec du noir, des objets design, dernier cri; il aime les vêtements de marque, qu’on le voit ! Alexandre vit pour l’action, il n’y a que cela qui paye !

A chaque type de personnalité, une communication différente.

Camille a besoin d’une communication bienveillante, écoutez ses émotions. A l’école, elle aura des bons résultats dans les branches où elle aime le professeur; elle est dans l’affectif. A la maison, instaurez un climat chaleureux, rendez-vous disponible, elle a besoin d’entendre que vous l’aimez, ensuite parlez-lui de ses études, mais ce n’est pas sa priorité. Evitez de relativiser !

Maxime est dans une pensée factuelle. Il aime les faits, en cas de problème, il l’analyse, le décompose en simplifiant, compare avec son vécu et en trouve une solution rationnelle. A l’école, il est responsable, organisé et n’aime pas les imprévus. A la maison, détaillez les informations, structurez votre pensée, validez les priorités. Il a besoin de comprendre les impératifs et d’être responsabilisé. Evitez d’improviser !

Pour Clara, la vie est un jeu, les échanges sont spontanés. A l’école, elle se rebelle vis-à-vis des contraintes, elle s’intéressera aux matières présentées sous forme ludique. A la maison, soyez directive dans votre demande et puis laissez-la faire, surtout ne pas essayer de la cadrer. Elle est intelligente, elle va trouver seule ce qui lui convient, et oui, elle prendra régulièrement des pauses pour plaisanter, faire un break stimulant. Restez complice dans la relation. Evitez de la raisonner !

Thomas, comme Maxime, est dans une pensée factuelle. Il analyse et recherche la meilleure solution, celle-ci doit être en accord avec ses valeurs. A l’école, il est consciencieux et observateur, gare au professeur qui le déçoit. Il se dévoue pour une cause qui lui tient à cœur. A la maison, respectez son point de vue tout en affirmant votre opinion, cherchez un compromis. Il a besoin d’être reconnu dans ses opinions alors il vous accordera toute sa confiance. Evitez de minimiser !

Océane vit dans son monde intérieur et il est important pour elle de s’y ressourcer.  A l’école, elle est en retrait et les travaux de groupe lui demande beaucoup d’énergie. Plus un professeur ira la chercher, plus elle rentrera dans sa bulle. Par contre, s’il lui donne le temps de réfléchir à une question, sa réponse sera posée. A la maison, elle a besoin de pouvoir être seule dans sa chambre. Elle ne prend pas spontanément l’initiative de l’action ; l’idéal est de lui permettre un temps, seule et ensuite de donner des instructions précises, pour ce passage à l’action. N’hésitez pas à faire appel à son imagination. Evitez de répéter !

Quant à Alexandre, il veut des challenges, il agit et réfléchit après. L’école n’est pas faite pour lui, trop d’inaction. Il aime les travaux de groupe pour le défi, surtout pas pour les discutions. Il charmera les professeurs pour atteindre son objectif. A la maison, il a besoin de directives précises, dénuées de toute notion affective, et lui permettre d’agir tout en gardant sa liberté de moyens. Poussez-le à l’action, proposez des solutions. Evitez de détailler !

Communiquer avec notre ado en nous accordant à son type de personnalité est possible, c’est une réalité.

Comment faire ?

Pour bien communiquer, il faut être congruent, que notre verbal soit en adéquation avec notre non verbal. Il faut une écoute active, entendre est passif, écouter est actif. Et surtout, il faut adapter sa communication à notre interlocuteur.

Si j’entre en communication avec le jeune par sa porte de communication préférentielle, j’aurai une communication aisée, fluide, je suis « sur la même longueur d’onde ». Si nous ne communiquons pas par cette même porte de communication, il y aura mécommunication avec ce sentiment de ne jamais se comprendre, d’être toujours « à côté de la plaque ».

La Process Communication, nous apprend que notre personnalité est composée d’un mélange unique des 6 types de personnalité. Ce subtil mélange détermine notre comportement, notre lecture de la réalité, notre façon de communiquer, nos points forts, nos motivations et nos comportements sous stress.

Apprendre à nous connaitre va nous permettre d’améliorer notre qualité de vie personnelle et professionnelle, d’individualiser notre mode de communication, de nous adapter à notre interlocuteur et de garder chez lui un haut taux de motivation.


Florence de Cooman

13Action Coach motivation