Je souhaite...

Conseils de psy

Je ne suis pas anorexique. Quoique…

/ Par info psy.be / Etre ado

Je ne suis pas anorexique. Quoique…

Quand je m'asseyais, j'avais un petit bourrelet sur le ventre. Oh, pas bien gros, mais c'était super moche ! Donc, je me suis fais un petit programme gymnastique et régime, c'était pas toujours facile, mais au fur et à mesure que je maigrissais, j'étais de plus en plus motivée. C'était tellement excitant de voir ma silhouette changer ! Sur Internet, j'ai trouvé plein de sites sympas qui donnent des conseils pour maigrir, même un qui m'envoyait des articles chaque semaine. J'ai beaucoup appris. Bien sûr, j'ai fait attention de bien comprendre comment manger é-qui-li-bré ! Pas question de devenir anorexique ! Je voulais juste maigrir jusqu'à ce que je m'aime.

Puis, tout le monde s'en est mêlé, c'était pénible ! Des profs sont venus me trouver la bouche en coeur, s'inquiétant de mes problèmes ! Mais moi j'ai pas de problèmes ! Je veux JUSTE me trouver jolie ! Il y a un problème à ça ? Après, c'était le défilé des copines, chacune y allait de son petit commentaire et je vous prie de croire que c'était pas toujours gentil ! En fait, je sentais bien leur jalousie derrière certaines de leurs remarques. Elles voudraient bien avoir ma silhouette de mannequin, mais elles ne font rien pour y arriver !

Puis y a eu les mecs qui ont dit qu'ils me préféraient avant ! Mais qu'ils se mêlent de leurs affaires ! Je sais que les garçons aiment les filles qui mangent, ça leur donne l'impression qu'elles aiment la vie. Oh zut, c'est comme si on n'avait pas le droit de maigrir ! On nous bombarde d'images des filles superbes, mais on doit s'accepter comme on est! Vous pouvez m'expliquer?

A la cantine tout baigne dans l'huile, c'est pâteux, c'est gras ! Bref ça me dégoûte. C'est dingue parce que l'année passée, ça ne me dérangeait pas, ce que mes copines ne manquent pas de me rappeler ! C'est fou la place que ça prend dans une vie, la bouffe ! Se demander ce qu'on va manger, y penser à l'avance, préparer, manger jusqu'à s'en faire éclater, puis après se raconter son repas ! Quel intérêt! Et je les vois mes copines, vautrées sur leur banc, une main sur le bide, à se dire qu'elles ont trop mangé ! C'est débile ! Je ne veux en aucun cas leur ressembler. Mais je ne veux pas non plus être maigre comme elles disent, non ! Je veux juste être jolie, mince, musclée, parfaite quoi !

Ben euh quoi? On n'a pas tous envie d'être parfait ?

La mère d'une de mes copines, qui est toubib, m'a dit que j'étais bien en dessous du percentile machin ! Je sais, et alors ? Avec ces soi-disant statistiques les athlètes sont considérés comme obèses, alors franchement ! En plus, ça n'a pas l'effet recherché car ça me donne encore moins envie de reprendre du poids ! J'aime bien ce petit côté rebelle chez moi ! C'est nouveau, j'ai toujours été si obéissante jusqu'à présent ! Je n'ai aucune intention de rentrer dans les rangs et entre nous, j'en suis assez fière ! D'ailleurs, je vais leur montrer que je peux encore descendre plus bas. Je veux dire, en kilos. Ils s'imaginent que je suis anorexique, ils me trouvent trop maigre, ils vont voir de quoi je suis capable !

D'ailleurs pff, anorexique, mon oeil ! Je suis tout à fait normale, je me fais pas vomir quand même ! Bon alors, Google « anorexie », voyons voyons…

Zut, ça commence mal ! Je lis :

« Anorexie, la descente aux enfers »

Heu, je suis pas en train de descendre moi, je suis stable. Enfin, je pourrais, disons….

« L'anorexie, obsession de la minceur »

Enfin obsession, obsession, je suis pas vraiment obsédée moi… Enfin je crois quand même ?... Pas plus que tout le monde, non ?

« Les anorexiques cherchent à restreindre leur alimentation en vue de perdre du poids, alors qu'elles sont déjà minces, voire maigres. Les quantités consommées sont anormalement basses, beaucoup d'aliments, en particulier les graisses et les produits sucrés, sont évincés. »

(Silence) Heu, ça, je dois dire que c'est tout moi ! Hmmm, ça commence vraiment mal…

« L'anorexie survient fréquemment à la suite d'un régime amaigrissant, pas forcément justifié sur le plan médical. »

Heu oui et alors, on ne peut maigrir que pour des raisons médicales ? Et le physique, ça ne compte pas ? Ca n'affecte pas le moral ?

« Le culte excessif de la minceur conduit les jeunes filles à se préoccuper de plus en plus tôt de leur poids. Toutefois, le symptôme pondéral traduit une souffrance psychologique, bien souvent ignorée par l'entourage. L'anorexie mentale peut résulter d'un manque de confiance en soi et d'autonomie. »

Vous en connaissez, vous, des ados qui ont confiance eux ? C'est hyper culpabilisant, ça ! Dans notre société, tout le monde doit être heureux et beau naturellement et si on fait quelques efforts, hop on est anorexique ! Evidemment que je n'ai pas confiance en moi, ça me tue ça !

« Lorsque l'on ressent une carence affective, l'anorexie permet de se faire remarquer. »

OK, continuez ! J'ai cassé avec mon copain il y a quelques mois… Et alors, j'ai tourné la page depuis longtemps ! Pff ! N'importe quoi !

« Un amaigrissement excessif aboutit à une dénutrition, avec perte de masse musculaire. Cela peut retentir sur le fonctionnement cardiaque (le coeur est un muscle), avec des troubles du rythme et une hypotension artérielle. Les personnes anorexiques sont en hypothermie, toujours très frileuses. »

Ohlalaa, ça me dit quelque chose ça…

« Sur le plan digestif, l'évacuation des aliments de l'estomac et le transit intestinal se ralentissent, ce qui renforce le manque d'appétit. »

Ben oui, c'est normal, l'estomac rétrécit, non ? Enfin oui, c'est vrai, j'ai vraiment plus très faim… J'ai même très rarement faim, c'est grave ?

« La maigreur se définit par un indice de masse corporelle (rapport du poids sur la taille au carré) inférieur à 18. Les défenses immunitaires s'amoindrissent, avec un risque accru d'infection. Lorsque l'indice de masse corporelle descend en dessous de 13, la dénutrition est très grave, en dessous de 11, le pronostic vital est en jeu. »

Heu, qu'est-ce que c'est que ce truc, indice de masse machin. Bon je vais faire leur petit test, si ça leur fait plaisir… Ouf, je suis (juste) au-dessus de 13, ça baigne… Enfin, c'est quand même vachement près de ce qu'ils appellent « dénutrition grave »… Et je suis dans la maigreur jusqu'au cou ! Mais NOOON ! Moi je ne suis pas maigre, je suis mince ! Je suis fine ! Sur leur photo, on voit les côtes de la fille ! Moi on voit pas mes côtes ! ON VOIT PAS MES CÔÔÔTES !

Enfin, si peu….

« L'adolescente chercherait, par des privations alimentaires, à atteindre son autonomie : elle tenterait ainsi de transférer sa dépendance vis-à-vis de ses proches (parents, amis…) vers la nourriture. L'abstinence serait alors une marque d'autonomie. »

Là, je cale ! C'est vraiment tout à fait moi ! Je ne veux plus dépendre des autres, mais pas non plus de l'alimentation… C'est dingue ça ! Je pensais que c'était une manière pour moi d'être libre et finalement je me demande si je le suis tant que ça…..

Ce truc m'a épuisée… J'en peux plus…

Je me couche par terre…

Et je pleure…

Aidez-moi…

Marie Andersen

Portrait de psy.be

info psy.be

Avenue Oscar de Burbure, 151 - 1950 Kraainem
Articles publiés : 479