Je souhaite...

Conseils de psy

Le rapport à l'autorité chez le jeune enfant.

/ Par info psy.be / Enfants

Le rapport à l'autorité chez le jeune enfant.

Pourquoi votre fille de 2 ans et demi s'obstine t'elle ainsi ?
Vous écrivez qu'elle est bagarreuse, qu'elle veut à tout prix arriver à ses fins quand elle désire quelque chose au point de devenir agressive. Elle envoie des coups de pieds, se jette par terre, etc,… Que se passe-t-il là, pour elle ?
Votre fille fait l'apprentissage des joies de la frustration ! A son âge, l'enfant vit souvent dans une espèce de « toute-puissance » par rapport aux objets et aux autres. Il cherche à réaliser tous ses désirs. Il est dans l'immédiateté du désir. Il se confronte ainsi, lui qui se croyait tout-puissant, au sentiment d'impuissance. C'est une expérience difficile pour l'enfant de se rendre compte qu'il va falloir renoncer à certains de ses désirs. Il peste, il souffre, il est confronté à l'insupportable idée qu'il va falloir accepter de perdre certaines plumes de son désir, de baisser pavillon ! C'est d'autant plus complexe qu'il affirme sa personnalité singulière, sa différence subjective.
Et pourtant, c'est en acceptant de perdre des choses, qu'il va grandir dans le respect des limites de l'autre.

Comment aider son enfant à accepter les limites ?
D'abord, il convient de reconnaître la légitimité de son désir, ce que nous oublions trop souvent. Par exemple : « Ok, j'ai bien entendu que tu aimerais encore manger une glace. Je te comprends mais ce n'est pas possible car je crains que tu sois malade. Je peux admettre que tu sois fâché sur moi qui t'en empêche, mais je le fais car j'ai la responsabilité de ta santé. »
C'est très important de parler du désir de l'enfant, de ne pas le nier simplement par un refus sans paroles, de permettre au désir de continuer à exister et d'expliquer au nom de quoi, nous parents, fixons les règles.
Autre exemple : « Je comprends que tu as besoin de grimper, que tu as envie de démontrer que tu es capable de monter sur la table. Je te félicite pour ton audace, cependant je t'interdis de recommencer car cela ne se fait pas. Nous non plus, ne pouvons sous aucun prétexte monter sur la table. »

Il faut que les limites soient claires, fermes, cohérentes mais que le désir ne soit pas pour autant bafoué.
Evitons également l'escalade symétrique. N'oublions jamais que nous sommes les adultes et que l'enfant est un enfant en apprentissage de pleins de choses, notamment du respect de la Loi.

Ce genre de comportements est-il inquiétant?
Ne connaissant pas votre fille, je ne peux évidemment pas me prononcer avec certitude. Néanmoins, j'ai envie de vous dire qu'à vue de nez ce type de comportements n'est pas tellement inquiétant. Mon sentiment à travers ce que vous m'écrivez est que votre fille a de la personnalité. Je pense que son côté que vous appelez « bagarreuse » peut traduire une grande force de caractère, révéler une future battante ! Bien sûr vous avez connu, avec l'histoire de votre frère, une situation difficile car il semble qu'il perdait le contrôle sur sa vie. Cela a dû certainement beaucoup vous marquer mais je crois qu'il ne faut pas mêler trop vite ces deux histoires car à l'âge de votre fille, ces comportements sont dans l'ordre des choses.

Elle veut surtout être son propre chef, diriger sa vie et fait seulement l'apprentissage des limites de la vie. Pas de panique ! Continuez à être ferme et à lui expliquer clairement les raisons de vos refus. Sanctionnez-là si elle continue. Isolez-là quelques instants si c'est nécessaire en reconnaissant qu'elle est en colère, qu'elle a le droit d'être très fâchée sur vous mais que vous ne pouvez rien y faire, qu'il faut qu'elle aille se calmer dans sa chambre ou dans le petit couloir. Elle a besoin de vous pour apprendre à accepter la frustration, même si, je comprends bien que ce soit déstabilisant et très éprouvant en que parent, de voir son petit ange se transformer ainsi en adversaire permanent ! C'est cependant le prix à payer pour que plus tard, elle accepte les lois de la vie.

info psy.be -  Psychologue, Psychologue clinicien(ne), Psychothérapeute, Coach, Sexologue, Praticien(ne) bien-être

info psy.be

Avenue Jupiter 7 - 1450 Chastre
Articles publiés : 479