Je souhaite...

Conseils de psy

Le témoignage de Gaëlle suite à son stage dans le désert en mars 2009

/ Par info psy.be / Etre soi

Le témoignage de Gaëlle suite à son stage dans le désert en mars 2009

Après l'avion, les 4x4 et nous voilà accueilli dans une auberge, là où tout commence, nous n’y restons que quelques heures, on fait connaissance avec l'équipe qui va nous guider, nous accompagner, nous choyer, veiller sur nous, nous faire nos repas (Abégua et Aziz)... On commence à prendre contact avec ceux qui vont partager nos tristesses, nos douleurs, nos colères, nos joies, nos fou rires, nos silences, nos repas... On rencontre ce silence lourd, si apaisant et rassurant de ce désert, cette chaleur et ce vent si doux... C'est le début du voyage, mais quel voyage?

Des marches au rythme de chacun, des dromadaires en "voiture ballet" toujours vaillants, nous marchons en moyenne 4h par jour, parfois en marche silencieuses, parfois en partageant avec l'un et l'autre ou seul et en travail sur soi-même... Toujours dans le respect de chacun. Les pauses et l'arrivée au camp de vrais petits moments de bonheur. On retrouve tout le monde, notre chez-nous qui déménage chaque jour dans cet immense étendue de sable, c'est là notre maison... Maison toute entière transportée par les dromadaires, conduite par nos chameliers; merci à eux. Eux qui se lèvent avant nous, qui vont rechercher leur troupeau, démonte le camp, veille au bois, au feu, cuisent le pain, chargent les dromadaires, nous aide à porter et déplacer nos sacs, chantent et jouent avec nous le soir. Au camp, nous avons des moments de partage de nos ressentis de la matinée, de nos réflexions, du "travail" que nous avons fait et compris, de ce
que chacun souhaite partager, pour avancer à son rythme, chacun avec son passé, son histoire, chacun différent et tous unis, tous soutenant les uns et autres, tous à l'écoute, essayant d'aider comme il le peut, tous partageant des moments de vie intenses, forts et beaux. Le désert crée une unité, de belles relations d'amitié y naissent...

Le camp, comment cela fonctionne? Il est de bon droit de se poser les questions suivantes: Où dort-on? Comment allons-nous nous laver? Comment sont les toilettes? Etc. Tout dire serait retirer la surprise et les plaisirs de cette expérience. En fin de journée, une chance unique envahit vos yeux de couchés de soleil, de vues imprenables. On s'endort sous tente ou à la belle étoile, sous un ciel splendide, rempli d'étoiles, avec une lune étincelante durant toute la nuit et on se réveille avec le levé du soleil ou presque et un petit vent frais du matin ou les ruminements, voire râlements de nos amis les dromadaires...  Un petit déjeuner digne d'un grand chef, assis à la sale du resto où la vue est la plus belle pour partager ce moment avec les autres. Le repas du midi est pris soit au camp, soit au sein d'oasis...oui dans le désert ces havres de paix existent et sont d'une beauté, plein d'odeurs.... Nous avons aussi des moments pour nous, seuls dans cette immensité, pour prendre le temps de faire ce que nous souhaitons: lire, écrire, faire sa toilette, papoter entre nous, etc.
Le souper, toujours un trois service préparer avec beaucoup d'attention du cuisinier, le nôtre était Salek... Il gère sa cuisine de façon remarquable dans le désert. Ce moment est fort appréciable, on commence à être bercé par la fatigue (physique et émotionnelle) de la journée, entouré de tous, on mange, on rit, on chante, on se taquine...du bonheur quoi!

De façon décousue, je vous ai comté une journée, une semaine, une éternité. Une palette d'émotions personnelles, des moments intenses à la rencontre de soi, un chemin, un travail que l'on achève, que l'on découvre, redécouvre... Un rencontre forte avec une nature dénuée de presque tout, qui vous donne une belle énergie, qui vous permet d'avancer sur le chemin que vous voulez, mais qui vous fera inévitablement revenir « autre ».

Ce stage permet aussi d'entrer au sein d'un village, de réaliser la vie simple et sans richesse, sans artifice. Vous rencontrez des personnes riches de l'intérieur, ornées d’un sourire sur les lèvres... Chinguetti, un village très beau, plein d'histoire, qui ne laisse pas indifférent.

Merci au désert, merci à l'équipe qui nous a accompagnée, aux Mauritaniens rencontrés, merci à Dimitri et merci à moi-même de mettre donné cette belle occasion.

Portrait de psy.be

info psy.be

Avenue Jupiter 7 - 1450 Chastre
Articles publiés : 478