Je souhaite...

Conseils de psy

Mon enfant ne veut pas dormir dans son lit! Help Tanguy

/ Par Sally Das / Enfants

Mon enfant ne veut pas dormir dans son lit! Help Tanguy

De plus en plus de parents ne savent plus comment se "débarrasser" de leur enfant qui "squatte" le lit conjugal la nuit.


Au début, c'était occasionnel: un mauvais rêve, une angoisse, il ne se sent pas bien, ...mais cela est vite devenu une habitude et vous ne savez plus comment faire pour que votre enfant accepte de (re)dormir dans son lit. Le mot "accepte" est judicieusement choisi car il s'agit actuellement de grosses négociations entre les parents et l'enfant afin d'obtenir gain de cause et récupérer votre lit parental.

 

Bien sûr, je peux comprendre vos raisons qui sont souvent les mêmes: vous êtes fatigué et vous n'avez pas envie de vous relever pour la xième fois et le reconduire dans sa chambre, vous n'êtes pas bien installé près de son lit et l'avoir près de vous, dans votre lit vous permet de mieux surveiller ce qui se passe, voir de vous ré-endormir, vous n'en pouvez plus de l'entendre vous appeler dix fois de suite de sa chambre à la vôtre, vous avez peur que ses cris réveillent tout le voisinage ...

 

Vous ne rendez aucun service à votre enfant en lui permettant de dormir avec vous, bien au contraire! En plus de lui donner de mauvaises habitudes, vous ne lui permettez pas d'apprendre à être seul et à s'approprier son lit et sa chambre comme des bulles apaisantes. 

 

Toutes les "excuses" sont bonnes pour que l'enfant tente de vous rejoindre, certaines sont plus ou moins justifiées, d'autres pas du tout. Quoi qu'il arrive, il faut rester ferme, tous les deux, car souvent ce n'est pas le cas. Si votre enfant a du mal à rester seul, il vaut toujours mieux privilégier le fait qu'il reste dans son lit et que vous restiez un peu avec lui que de le prendre dans votre lit à vous.

 

Plusieurs possibilités existent afin que votre enfant se sente bien dans sa chambre: mettre une veilleuse s'il a peur du noir, lui placer ses doudous ou peluches préférés à côté de lui, laisser la porte de sa chambre ouverte au cas où, lui lire une histoire, passer un moment câlins avec lui avant le coucher, le rassurer sur le fait que vous n'êtes jamais loin, décorer ou re-décorer sa chambre dans ses goûts, choisir son lit ensemble,...Ces méthodes permettent à votre enfant d'être rassuré et de considérer sa chambre comme un lieu apaisant.

Les enfants demandent souvent à leurs parents de dormir avec eux parce qu'ils sont angoissés, il faut alors trouver la cause de leurs angoisses et les rassurer. S'il a peur des fantômes, vous pouvez le rassurer sur le fait qu'ils n'existent pas et que super papa ou super maman a des pouvoirs magiques afin de les faire disparaître! S'il a peur du noir, la veilleuse peut faire l'affaire. S'il a peur que vous soyez loin de lui, vous pouvez lui rappeler que votre chambre est au bout du couloir et que votre instinct de parent se réveillera au moindre souci, les pouvoirs des parents sont magiques! S'il a peur d'être seul, son ourson préféré peut lui tenir compagnie, etc. Attention, ce comportement peut virer en caprice car cela frustre votre enfant de dormir seul et qu'il s'y refuse.

 

La demande peut se faire soit avant le coucher, soit pendant la nuit. Vous êtes généralement plus intransigeant lorsqu'il s'agit du moment du coucher où vous avez encore vos bonnes résolutions, plutôt qu'à 2 heures du matin quand vous devez vous levez 4 heures plus tard. Quelle que soit l'heure, la réponse doit être la même: NON! Si votre enfant ne se sent pas bien ou est malade, vous pouvez rester un peu près de lui dans sa chambre, le temps qu'il se sente mieux, idem pour le cauchemar, vous pouvez et devez bien-sûr le rassurer mais le laisser dans son lit.

Il n'y a pas d'âge minimum pour pouvoir dormir seul dans sa chambre et plus tôt votre enfant prend cette habitude, plus tôt il l'applique.

Lors de séparation, on voit souvent l'enfant qui tente de dormir avec le parent séparé pour "lui tenir compagnie" ou "parce qu'il est triste",  alors que cela n'était pas présent quand vous étiez en couple, cela ne doit pas non plus être une raison valable à l'acceptation de sa compagnie la nuit.

Bref, aucune raison n'est valable si vous voulez que votre lit reste votre havre de paix et vous permette de passer des nuits reposantes.

Si la façon réconfortante ne fonctionne pas, si votre bienveillance quant à ses angoisses n'est pas suffisante, si vous avez tout testé afin qu'il dorme seul mais que cela ne fonctionne pas, il faudra alors utiliser les limites voir les punitions.

 

Encore une fois, les limites et interdictions sont cadrantes pour votre enfant et si vous ne souhaitez pas que Tanguy à 39 ans dorme encore avec vous, autant agir rapidement...

Sally Das -  Psychologue, Psychologue clinicien(ne), Psychothérapeute, Formateur/trice

Sally Das

Rue Enfer 42 - 7120 Estinnes au Val
Articles publiés : 18

Type : Psychologue , Psychologue clinicien(ne) , Psychothérapeute , Formateur/trice
Spécialités : Soutien , Thérapie brève systémique , Thérapie brève , Thérapeute du couple , Tests d'orientation , Testing , Soutien , Thérapie cognitivo-comportementale , Psychothérapie psychanalytique , Thérapie centrée sur la personne , Psychologie positive , thérapie systémique , Thérapie orientée solution , Thérapie familiale , Thérapie familale systémique , Psychosomatique relationnelle , Conseil , Diagnostic , Communication non violente (CNV) , Art-thérapie , Prévention et traitement du Burn-out , Guidance parentale
Problématiques : Addictions , Alcoolisme , Angoisse d'abandon , Angoisses , Anorexie , Anxiété , Assertivité , Boulimie , Burn-out , Confiance en soi , Cyberdépendance , Dépendance , Dépression , Deuil , Drogue , Emotion , Estime de soi , Fatigue chronique , Harcèlement , Haut potentiel , Hyperactivité , Jalousie pathologique , Jeu pathologique , Manipulation mentale , Pervers narcissiques , Phobie , Prise de parole en public , Problèmes de couple , Problèmes d’éducation , Problèmes liés au travail , Problèmes scolaires , Problèmes sexuels , Stress , Stress post-traumatique , Tabagisme , Toxicomanie , Traumatismes , Troubles alimentaires , Troubles de l'adaptation socio-culturelle , Troubles de l'attachement , Troubles de l'identité , Troubles de l'identité sexuelle , Troubles de l’attention (TDAH) , Troubles du sommeil , Troubles obsessionnels compulsifs (TOC) , Violence
Publics : Adulte , Ado , Enfant , Couple , Famille , Groupe