Je souhaite...

Conseils de psy

Présentation de Jacques Salomé

/ Par info psy.be / Etre soi

Présentation de Jacques Salomé

Jacques Salomé

Portrait d’un humaniste d’aujourd’hui (2012)

Quand on lui demande de se présenter, Jacques Salomé, psychosociologue de formation, mais surtout écrivant, (il préfère cette terminologie à celle d’écrivain), répond le plus souvent :

« Je suis un homme de 77 ans, passionné de relations humaines et désireux de proposer à chacun des moyens concrets pour mieux communiquer avec lui même et avec autrui. Je fus longtemps un infirme, un handicapé de la communication et je sais combien de malentendus, d’errances et de souffrances peuvent être engrangées non seulement dans l’enfance mais dans toute une existence autour de la difficulté à pouvoir se dire et à être entendu. Je considère qu’il y a une méconnaissance, chez la plupart des parents et des enseignants, des besoins relationnels vitaux d’un enfant. Besoins de se dire, d’être entendu, d’être reconnu, d’être valorisé, d’intimité et de créer. Besoins qui sont au cœur même de l’équilibre de vie de chacun et au centre de ses choix de vie à venir, de ses engagements et donc de sa place au monde. » 

 

Un écrivant généreux…

Cet ex-handicapé des relations est aujourd’hui l’auteur de  quelques 65 ouvrages aux titres stimulants, à la fois plein d’humour et de tendresse, tels : Parle moi…j’ai des choses à te dire - Si je m’écoutais je m’entendrais - Apprivoiser la tendresse, Bonjour Tendresse, - T’es toi quand tu parles - Le courage d’être soi ou encore Pour ne plus vivre sur la planète taire - Aimer et se le dire - Car nous venons tous du pays de notre enfance ou encore….Paroles à guérir ( à gai-rire ! ! !) - Et si nous inventions notre vie - Contes d’errance, contes d’espérance -  A qui ferais-je de la peine si j’étais moi-même ?- Aimer c’est plus que vivre- etc

 

Un passionné des relations humaines…

Sa passion pour les relations humaines l’a  conduit à un travail sur soi et l’a poussé à s’engager avec ténacité, cohérence et enthousiasme durant quelques 35 années, dans le domaine de la formation, du développement personnel et du changement. Il a approfondi sa recherche autour de cinq thèmes principaux :

- la relation de couple ou comment vivre à deux dans la durée «  en comprenant mieux que ce n’est pas l’amour qui maintient deux êtres ensemble dans la durée,  mais la qualité de la relation qu’ils peuvent se proposer l’un à l’autre… »

- la relation aux enfants, car pour lui « les enfants sont notre part d’éternité… » ;

- la communication à l’école. Il défend l’idée « d’un enseignement suivi, dans tout le cursus scolaire, sur la communication relationnelle (qu’il oppose à la communication de consommation qui domine aujourd’hui).  Enseignement qui serait considéré comme une discipline à part entière et envisagé non pas uniquement en termes de savoir ou savoir faire, mais plutôt et surtout comme un savoir mieux être, un savoir créer et un savoir devenir. Ces trois dernières dimensions passant par une sensibilisation et un apprentissage à une communication plus consciente.»

- Il prétend que « la communication relationnelle est le seul antidote non violent à la violence ».

- Il a également beaucoup écrit sur la relation à soi-même, sous un angle peu habituel dans notre culture qui déprécie de longue date tout ce qui ressemble de près ou de loin à un quelconque intérêt pour soi, même si une « culture du moi » s’est fortement développée ces dernières années, avec quelques dérives. La question qu’il soulève et sur laquelle il nous invite à réfléchir est « comment être ou devenir à la fois un bon (ou un meilleur) compagnon pour soi et pour les autres » Question salutaire s’il en est, en ces temps de morosité, de doutes et de maltraitances.

- Jacques Salomé s’est aussi intéressé à la communication dans le monde du travail. « Travailler 8 heures par jour, précise-t-il, c’est vendre 8 heures de sa vie par jour et la question principale n’est pas combien je la vends cette vie,  mais comment ? Et sur le plan du comment, ajoute-t-il, nous la vendons toujours très mal.( !) »

 

Un militant de la communication sans violence entre enfants et adultes.

On lui a parfois reproché de proposer une vulgarisation trop simpliste autour d’enjeux aussi cruciaux que l’amour, l’éducation familiale, la compréhension des conduites et des comportements humains ou la clarification des problèmes touchant aux relations interpersonnelles et au changement personnel, qui sont certainement (et il le reconnaît) plus complexes et plus difficiles à saisir…qu’il n’apparaît à la lecture de ses ouvrages.

Il a répondu tout récemment  à la télévision française :

« Ce qui est formidable avec la vulgarisation, c’est qu’on peut comprendre beaucoup de choses, sans nécessairement tout savoir ! Je travaille pour les autodidactes de l’existence, pour tous les « normosés », c’est-à-dire pour ceux qui ne se sentent pas trop névrosés et qui ont envie d’aller mieux, d’être plus eux mêmes ! Au fond, j’écris pour des gens comme vous et moi. Des hommes et des femmes qui veulent sortir de la victimisation ou de la dépendance, qui ne souhaitent pas rester enfermés dans du réactionnel ou subir passivement l’impact au quotidien, d’un environnement oppressant, stérilisant et souvent violent. Pour tous ceux qui veulent devenir co-auteur (s) de leur vie, qui ont le courage de se respecter et d'être fidèles à des valeurs telles que la tolérance, l'ouverture à l'autre, la tendresse, la compassion et la non violence.

Car il faut beaucoup de courage pour affronter ses doutes, remettre en cause ses croyances erronées, lâcher prise sur des certitudes périmées et apprendre à différencier la communication relationnelle de la communication de consommation, celle qui est hyper développée aujourd’hui et trop souvent confondue avec la circulation de l’information et l’utilisation d’outils ultra sophistiqués pour en accélérer la transmission.

La communication relationnelle se fait autour de quatre démarches principales : demander, donner, recevoir et refuser ». Tout est là, selon cet auteur, et il nous invite inlassablement, à l’aide de quelques règles d’hygiène relationnelle simples, à oser apprendre à décliner chacun de ces points sur un mode créatif et dynamisant et non pas sous la forme infantilisante qui domine aujourd’hui dans la plupart des échanges et qui débouchent trop fréquemment sur des affrontements, des mises en dépendance et des rapports de force dominant/dominé.

Jacques Salomé se bat non seulement par l’intermédiaire de ses écrits mais avec le soutien de toute une équipe de formateurs (www.institut-espere.com  )  qui transmettent  la méthode E.S.P.E.R.E® qu'il a initiée et enseignée durant des années,  Il propose une  communication (mise en commun) relationnelle plus conviviale avec autrui pour tenter de faire contrepoids aux malentendus, aux tensions, aux conflits et aux violences qui traversent notre existence. Son projet est de favoriser des échanges sans violence  et respectueux des possibles de chacun. De cette manière, on pourrait dire qu’il est un auteur à part entière, au sens autorisant du terme.

DERNIERS OUVRAGES PARUS

 - Pourquoi est-il si difficile d’être heureux. Albin Michel

- A qui ferais-je de la peine si j’étais moi-même. Ed de l’Homme

- Aimer c’est plus que vivre. Ed Tredaniel.

- Manuel de survie dans le monde du travail. Ed du Relié.

- Aimer l’amour. Ed de l’Homme

- Apprendre à s’aimer. Ed Jouvence

- La ferveur de vivre. Ed Albin Michel

 

Pour plus d'informations voir site : www.j-salome.com

Attachées de presse

Ed de l’Homme Montréal

Sylvie Archambault   001 514 523 1182

Edition Albin Michel  Paris

Chantal Mamou-Mani  0033 1 47 54 91 28

info psy.be -  Psychologue, Psychologue clinicien(ne), Psychothérapeute, Coach, Sexologue, Praticien(ne) bien-être

info psy.be

Avenue Oscar de Burbure, 151 - 1950 Kraainem
Articles publiés : 476