Je souhaite...

Conseils de psy

Résolution n°1 pour 2014 : « J’adopte la positive attitude »

/ Par Carole Bloch / Etre soi

Résolution n°1 pour 2014 : « J’adopte la positive attitude »

A ce moment là, je me suis dit que j’avais décidément du mal à me défaire de mes croyances négatives, des petites phrases qui me font dire « je vais pas y arriver », « je suis pas capable », « je vais essayer de… ».

Peut-être ais-je encore du mal pour moi-même, mais j’étais fière de pouvoir constater que j’avais  réussi à lui transmettre un message de vie et surtout que je lui avais appris en quelque sorte à appréhender les évènements le plus positivement possible.

Mais c’est quoi la positive attitude exactement ? :

Née de la méthode Coué, pharmacien français à l’origine entre autre de la sophrologie, la pensée positive est fréquemment utilisée en thérapie comportementale et cognitive. Elle s’appuie sur une vision de soi constructive, une vision du monde réaliste et une vision objective de l’avenir. La pensée positive permet à l’enfant d’aborder le doute et l’incertain, en y percevant une issue favorable. Il ne s’agit pas de lui apprendre à refouler les pensées négatives, mais de l’aider à les comprendre mieux pour mieux les dépasser.

On a tous envie que notre enfant soit heureux, qu'il réussisse sa vie. Bien sûr, ça ne dépend pas que de nous. Mais en tant que parents, nous avons un rôle important à jouer.

Comment ? En adoptant une attitude éducative « constructive ». Autrement dit, en l'aidant, dès son plus jeune âge, à combattre les pensées négatives, celles qui le fragilisent et grignotent sa joie de vivre. Et en l'encourageant à cultiver les pensées positives, celles qui l'encouragent à s’ouvrir au monde et qui l'aident à ne pas se laisser déstabiliser par les fluctuations de la vie.

Joli programme me direz vous, mais pas toujours si facile……

Alors comment j’ai fais concrètement pour que ma fille de 13 ans puisse avoir d’elle une image positive, qu’elle rebondisse d’une situation négative en me disant : « maman, il faut toujours voir le positif des choses ! »

Il faut bien prendre conscience que nous transmettons déjà in utero, sinon en tout cas très vite une façon d’être dans la vie à nos enfants. Déjà bébé il sera  sensible à vos attitudes, au regard que vous portez sur lui/elle, à votre joie de vivre. Plus grand, vous êtes un modèle pour lui, il boit littéralement vos paroles.  Elles finissent par raisonner en lui et imprègnent son comportement.

Alors, attention à vos paroles toxiques ! , c’est à dire des mots qui dévalorisent, qui font peur, qui agressent.

Montrez  à votre enfant tous les petits bonheurs qui se dessinent autour de vous: Un câlin avec lui, une histoire racontée au lit, une sortie ensemble, jouer en famille, fêter un anniversaire, le lever ou le coucher du soleil, c’est tout simplement prendre conscience de ces moments privilégiés de partage.

Souvent des petits rien, font des grands bonheurs.

Les principes de la pensée positive, je les ai aussi transmise à ma fille en parlant en

« tu » au lieu de « on ».

ex : « tu es vraiment doué », « tu as de grandes capacités », « tu peux être fière de toi », plutôt que, « on est fier de toi », « on pense que …. ». Pour croire en elle et en ses capacités, elle a besoin de savoir que sa vie lui appartient.

Quand je discute avec elle  de son avenir, ou de ce qu’elle aurait envie de faire, bien que ce ne soit pas encore très clair pour elle, je ne lui casse pas ses rêves, je positive l’avenir, et surtout je lui fais bien passer le message que tout est toujours possible quand on s’en donne la peine et les moyens !

Je lui ai aussi appris à rebondir après un échec, et surtout à le vivre comme une expérience. Pour moi, c’est important de l’encourager à analyser ses erreurs et à les percevoir comme des expériences.  Ce n'est pas parce qu'elle a raté un examen qu'elle est nulle en classe !

Je l’a fais réfléchir en la responsabilisant et en lui demandant: « en quoi es tu responsable ? , « que cela t’a-t-il appris », « peux-tu me donner tes solutions pour rebondir ? »

Je pense l’avoir habitué à penser qu’elle avait la force d’atteindre ses objectifs grâce à des mots qui stimulent, qui donnent de l'allant et qui préparent au succès.

La valoriser sur ses qualités est une chose que je fais beaucoup, et cela contribue à l’aider à voir le bon côté des choses.

On peut voir le verre à moitié vide ou à moitié plein. Habituez votre petit à trouver l'aspect positif de chaque situation

Quel beau cadeau je lui aurai fais si elle parvient à se dire automatiquement :

«J'y arriverai, je peux le faire, je suis capable». Elle se concentre sur le but à atteindre, rassemble ses forces et réussit. Plus elle réussit, plus elle est fière. C’est un véritable carburant, qui donne envie d'entreprendre toujours plus.

Sachez que notre façon de penser influe sur la façon dont nous relevons les défis de la vie. Si on est dans une série de pensées négatives, on déclenche des émotions négatives, donc, le quotidien devient pesant, les événements sont ressentis de manière douloureuse.

Poser sur les événements un regard positif, ça rend heureux. Et quand on est heureux, on réussit mieux tout ce qu'on entreprend. Le philosophe Alain dit : "Ce n'est point parce que j'ai réussi que je suis content mais parce que j'étais content que j'ai réussi."

« Notre vie est ce qu’en font nos pensées ». (Marc Aurèle)

Je vous souhaite une bonne année pleine de bonnes résolutions et de pensées positives !

Carole Bloch

Portrait de carole.bloch@skynet.be

Carole Bloch

av des Aubepines 148 - 1180 Uccle
Articles publiés : 27