Je souhaite...

Conseils de psy

La déontologie, ça sert à quoi ?

/ Par info psy.be / Psychothérapies

La déontologie, ça sert à quoi ?

Il existe différents codes de déontologie, celui des psychologues, celui (européen) des psychothérapeutes ainsi que des codes nationaux et des codes spécifiques à certaines méthodologies qui eux-mêmes doivent être conformes au code européen.

Nous ne rentrerons pas dans le détail des différents codes mais aborderons quelques points particulièrement importants, communs à l’ensemble de la profession. Tous tendent vers le même but : la protection des patients et la cohérence de la profession.

 - Toute personne en psychothérapie a droit au respect et à la dignité.

 - Le psychothérapeute doit être clair quant à ses compétences, formations et affiliation professionnelle ainsi que sur la ou les méthode(s) qu’il emploie.

- Le patient a le droit de choisir la méthode et le psychothérapeute qui lui conviennent. 

- Le psychothérapeute s’engage à respecter son code de déontologie, qu’il est tenu de communiquer au patient sur simple demande.

 - Le psychothérapeute s’engage envers la personne qu’il accompagne, au secret concernant ce qui lui est confié en séance. Cela n’exclut pas la possibilité de lever ce secret dans les cas prévus par la loi nationale (notamment en cas de danger grave et imminent).

 - Le psychothérapeute s’engage également à ne pas utiliser la confiance établie dans le cadre de son travail à des fins manipulatoires. Que ce soit sur le plan politique, sectaire ou personnel, et notamment il lui est interdit d’abuser de sa position pour ses intérêts financiers ou sexuels.

- En cas de difficulté personnelle ou professionnelle, le psychothérapeute doit reprendre une thérapie personnelle ou une supervision professionnelle, c'est-à-dire s’adresser à un thérapeute émérite et formé à l’accompagnement de thérapeutes en difficulté dans leur champ de travail, afin de traverser cette difficulté sans que son travail en souffre. Il est à noter que cette obligation n’est pas imposée aux psychologues par leur code mais est d’application dans le code européen (et donc également dans les codes nationaux) des psychothérapeutes.

 - En cas de plainte ou de réclamation, le client peut s’adresser aux tribunaux étatiques (si ceux-ci sont compétents) ou à un organisme professionnel de recours.

Je suis souvent étonnée du peu d’intérêt que mes patients portent au cadre et à la déontologie. Il me semble pourtant important que toute personne s’engageant dans un processus thérapeutique soit informée de ses droits, de la façon dont ceux-ci contribuent à la sécurisation de la relation thérapeutique ainsi que des modalités du travail. Peut-être nous revient-il, à nous thérapeutes, d’ouvrir la discussion avec nos clients ? J’espère que cet article pourra contribuer à vous sensibiliser à cette question !

 

Christine Henseval
Psychothérapeute en Gestalt
Juriste

 

 

info psy.be -  Psychologue, Psychologue clinicien(ne), Psychothérapeute, Coach, Sexologue, Praticien(ne) bien-être

info psy.be

Avenue Oscar de Burbure, 151 - 1950 Kraainem
Articles publiés : 476