Conseils de psy

(Re)trouver l'estime de soi où le chemin de la bienveillance envers soi-même

/ Par Dimitri Haikin / Etre soi

(Re)trouver l'estime de soi où le chemin de la bienveillance envers soi-même


L’estime de soi, voilà bien un sujet que nous abordons rarement dans nos discussions avec nos proches ou nos amis autour d’une table ! Et pourtant, elle est une des dimensions les plus fondamentales de notre personnalité ; un phénomène discret, impalpable, complexe, dont nous n’avons pas toujours conscience mais qui nous permet de nous « remettre droit » et de traverser les tempêtes de la vie. C’est notre « système immunitaire de la conscience » (Dr. Christophe André.)

Qu’est ce que l’estime de soi ?

Étymologiquement, l’expression "estime de soi" vient du latin "oestimare", "évaluer", dont la signification est double : à la fois "déterminer la valeur de" et "avoir une opinion sur".

L’estime de soi est une sorte d’autoportrait qui peut fluctuer en fonction des étapes de la vie.

C’est donc comment on se voit et si on aime ou pas ce qu’on voit. Ce regard-jugement que l’on porte sur soi est vital à notre équilibre psychologique. Lorsqu’il est positif, il permet d’agir efficacement, de se sentir bien dans sa peau, de faire face aux difficultés de l’existence. Mais quand il est négatif, il engendre nombre de souffrances et de désagréments qui viennent perturber notre quotidien.

Dans cet article, je vous propose de quitter définitivement "radio-critique" et de zapper sur "radio-bienveillance" ! Vous verrez c'est nettement plus convivial et confortable ! Vous avez (re)trouvé la télécommande de votre vie ? Alors, on y va !

Trois images pour (re)contacter l’estime de soi

Image 1 : "La petite flamme"

L’estime de soi c’est l’image d’une petite flamme logée discrètement dans notre for intérieur, qui parfois vacille mais résiste vaillamment et reste toujours allumée malgré les tempêtes de la vie. C’est cette petite lueur d’espoir qui nous éclaire dans le noir et nous permet à chaque fois de retrouver l’espoir.

Petit exercice
Vous n’en avez pas la conscience ou vous avez perdu son contact ? Ce n’est pas grave. Cela arrive pour de multiples raisons. Prenez quelques minutes de votre temps, isolez-vous dans un endroit où vous ne serez pas dérangé, fermez les yeux et  descendez au niveau de votre cœur (plexus solaire) pour la retrouver. Peut-être allez-vous l’apercevoir distinctement briller de mille feux, peut-être allez-vous en ressentir la douce chaleur au niveau de la poitrine… Peut-être les deux sensations vont-elles se superposer ? Gardez bien le contact et respirez tranquillement jusque dans votre sacrum. Revivez cette expérience de recentrage régulièrement. Il n’y a aucune contre-indication !

Image 2 : "Le roseau"

L’estime de soi c’est l’image d’un roseau aux racines profondément et solidement ancrées dans le sol, qui parfois peut fortement tanguer les jours de tempêtes mais jamais ne va rompre. C’est cette conviction profonde que quoi qu’il nous arrive dans la vie, nous allons toujours finir par retrouver « notre verticalité » et nous remettre droit à l’intérieur de soi-même.

Petit exercice
Mettez-vous debout. Fermez les yeux et prenez conscience de votre verticalité dans l’espace. Prenez quelques minutes pour sentir le contact ferme de la plante de vos pieds sur le sol. Imaginez et visualisez maintenant que vous êtes un roseau et observez vos racines profondément ancrées dans le sol. Laissez votre corps doucement tanguer d’avant en arrière ou encore latéralement. Sentez comme vos racines sont profondes et que rien ne peut vous arriver. Savourez cet exercice régulièrement et sentez comme vous êtes ancré à la terre et à la vie, votre vie !

Image 3 : "Le petit applaudimètre intérieur"

Le développement de l'estime de soi nous libère de nos trop grandes attentes de reconnaissance vis à vis d'autrui. Etre adulte, c'est notamment, avoir appris à se reconnaître positivement et en toute humilité, de soi à soi, quand nous faisons quelque chose de bien sans plus avoir besoin de l'approbation d'autrui. Quel mieux-être !

Petit exercice
Fermez les yeux et visualisez à la hauteur de votre nombril (à sa droite ou à sa gauche), que vous greffez un petit applaudimètre qui peut faire "bravo, bravo" quand vous faites quelque chose de bien. Pensez à une action qui vous a rendu fier et actionnez votre petit applaudimètre intérieur. C'est très important car la plupart d'entre-nous se sont vus greffer un fouet de l'autre côté et dès la naissance.


Estime de soi et narcissisme

Le développement d‘une estime de soi stable et authentique (non pas de façade) est un cheminement personnel qui permet de se « désenclaver » de la prison de l’ego et des conduites narcissiques. Celui qui développe cette dimension dans sa personnalité n’a plus « besoin » d’être au centre de l’attention d’autrui mais développe davantage une posture « d’humilité tranquille » tout à l’opposé du « nombrilisme» propre à la personnalité narcissique. Le chemin de l’être bien loin du paraître.

Comment mesurer l’estime de soi ? Faites-le test !

Les 10 caractéristiques d’une personne à estime de soi stable et authentique ; elle peut…

- reconnaître et s’appuyer sur ses qualités intrinsèques (sans se sentir gênée)

- accepter la critique et la remise en question (sans être dévastée)

- admettre que certaines personnes ne l’apprécient pas (sans être blessée)

- se réjouir du bonheur ou de la réussite d’autrui (sans se dévaloriser)

- occuper une posture d’humilité et de retrait (sans se sentir exclue ou absente)

- se remettre et conserver une image suffisamment positive d’elle-même après un échec (sans rester ancrée dans la rumination)

- se réconcilier ou pardonner après un conflit (sans être engluée dans son orgueil)

- se regarder dans le miroir et globalement accepter son corps (sans rester fixée sur ses imperfections)

- s’engager dans les relations d’amour (sans avoir peur de s’y perdre ou d’être quittée)

- se traiter avec bienveillance comme si elle était sa meilleure amie même dans l’adversité (sans se dénigrer)


En conclusion, sachez que tout ne se joue pas avant 6 ans, loin de là même puisque tout se joue avant la mort ! Il n’est jamais trop tard pour retrouver de la sécurité dans son for intérieur, raviver la petite flamme de l’estime de soi, s’ancrer à nouveau à la vie comme un roseau verdoyant et oser se (re)faire confiance !

Dimitri Haikin
Psychologue clinicien, Psychothérapeute, Formateur

Prochain stage : « La sécurité dans son for intérieur » animé par Dimitri Haikin du 19 au 21/06/17 à Kraainem : 
https://www.psy.be/fr/evenements/estime-de-soi-la-securite-dans-son-inte...